La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

The Servant

The Servant - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de Poche-Montparnasse
Superbe Maxime d'Aboville dans le rôle de Barett. © Brigitte Enguerand

Théâtre de Poche / de Robin Maugham / traduction et adaptation Laurent Sillan / mes Thierry Harcourt

Huis clos passionnant au charme vénéneux mêlant le suspens d’un thriller aux typiques attraits de la comédie anglaise, la “tragédie de mœurs“ est servie avec superbe.  

Qui ne connaît The Servant ? La pièce signée par Robin Maugham, neveu de Somerset, a rencontré le grand public quand, adaptée pour le cinéma par Harold Pinter en personne et réalisée par le britannique Joseph Losey, elle a tenu le haut de l’affiche aux débuts des années soixante, pour se hisser au rang de grand classique. Il y a une certaine témérité – comme une légitimité certaine – à sa reprise actuelle. L’intrigue subtilement instruite sur le plan psychologique propose une version dramaturgique de la fameuse dialectique philosophique hégélienne du maître et de l’esclave. A Londres, Tony, jeune aristocrate dilettante, revenu des colonies, emménage dans la confortable maison de ville dont il a hérité. Il lui faut un domestique. Barett – rendu célèbre par l’exceptionnel Dirk Bogarde dans l’adaptation cinématographique – se présente. Il est engagé. Valet modèle, sa capacité à précéder les désirs de son maître, le rend vite plus qu’indispensable. Le travailleur modèle se rend maître de celui dont il a su exploiter les faiblesses de caractère. Qui possède qui ?

Remarquables interprétations

« Entre possession et identification, l’esclave cache un maître et vice versa. La mise en scène n’impose rien au spectateur. Elle leur propose un univers, une réflexion qui les tiendra en haleine jusqu’au dernier souffle de la résolution» note le metteur en scène Thierry Harcourt qui tient ses engagements. Toutes les ambiguïtés du texte sont mises en lumière et toutes les équivoques latentes parfaitement suggérées dans ce fog psychologique, teinté d’humour typiquement britannique. Ecrite au moment du basculement d’un certain état du monde et du renversement de ses valeurs tenues pour immuables, la pièce se déploie tout en nuances. Il faut saluer le travail de traduction et d’adaptation qui a autorisé la création de cette atmosphère à laquelle participent toutes les sphères du jeu. Jeux scénographiques, minimalistes et éloquents, jeux des éclairages et de la bande son dont les subtilités éclairent le propos, et jeu des acteurs dont la sincérité des interprétations est en tout point remarquable.

Marie-Emmanuelle Galfré 

A propos de l'événement

The Servant
du Mardi 3 février 2015 au Vendredi 3 avril 2015
Théâtre de Poche-Montparnasse
75 Boulevard du Montparnasse, 75006 Paris, France

Du mardi au samedi à 19h. Le dimanche à 17h30. Tél : 01 45 44 50 21. Www.theatredepoche-montparnasse.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre