La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Tempus Fugit ? Une ballade sur le chemin perdu

Tempus Fugit ? Une ballade sur le chemin perdu - Critique sortie Théâtre Paris l’Espace Chapiteau de la Villette
Tempus Fugit, par le Cirque Plume. Crédit : Yves Petit

Espace Chapiteaux / La Villette Mise en scène Bernard Kudlak

Publié le 26 septembre 2014 - N° 224

Un spectacle qui vient solder trente années de cirque, mais qui peine à ouvrir sur d’autres perspectives.

Tout commence dans le bazar : un plateau encombré, un piano harnaché, et un bluesman grave et rauque dérangé par un hurluberlu à la voix perchée… quand leurs compagnons de jeu les rejoignent, c’est un branle-bas de combat, et les voilà emportés par de folles bourrasques, ou jetés à terre par un sol mouvant et peu coopératif. Le décor est ainsi planté, découvrant ensuite en fond de scène l’équipe de musiciens qui accompagnera les personnages tout au long du spectacle. La nouvelle création du Cirque Plume – le premier créé en l’absence de Robert Miny, un des fondateurs historiques, disparu en 2012 – s’inscrit dans le droit fil de trente ans de créations, porté par une équipe soudée autour du metteur en scène Bernard Kudlak. La notion de temps évoquée dans le titre se distille par petites touches, dans les intermèdes où Pierre Kudlak revient sur une vie de cirque (l’usine, la fanfare militaire, puis la Gamelle aux étoiles), dans les facéties des métronomes qui rythment le spectacle, ou dans la poésie de la dernière scène : un ultime clin d’œil au temps qui passe et aux absents, dans la contemplation d’un objet scénique guidé par une force qui nous dépasse.Un spectacle qui rassure

« Le temps s’en va », nous dit le spectacle… Pourtant, le temps semble s’être figé dans un cirque au parfum d’autrefois, quand les numéros se succédaient, quand Monsieur Loyal et son clown venaient en contrepoint des tableaux, quand l’orchestre accompagnait chaque morceau de bravoure. Si la piste a disparu au profit du frontal, les numéros restent placés dans la vraie tradition de la prouesse sur agrès : la danseuse flamenca s’illustre au trapèze et vient chercher ses applaudissements, tout comme la magnifique équilibriste qui fait chanter les verres de cristal. Au final, Tempus Fugit est un spectacle qui rassure : le clown fait bien le clown, la danseuse va et vient sur son fil comme il se doit, et l’acrobate n’en finit pas de monter et descendre de son mât. Tout est en ordre, chacun campe son personnage, supporté par une musique au plus fort de sa capacité illustrative. Plébiscité par les familles, le Cirque Plume se positionne comme le plus poétique des cirques traditionnels.

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Tempus Fugit ? Une ballade sur le chemin perdu
du Mardi 23 septembre 2014 au Dimanche 28 décembre 2014
l’Espace Chapiteau de la Villette
211 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris, France

Jusqu’au 28 décembre, le mercredi, vendredi et samedi à 20h, jeudi à 19h30, dimanche à 17h. Tél. : 01 43 03 75 75.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre