La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Le Roman de Monsieur Molière

Le Roman de Monsieur Molière - Critique sortie Théâtre Paris _Le Lucernaire
Ronan Rivière, Michaël Cohen et leur charrette.

Le Lucernaire / mes et adapation Ronan Rivière

Publié le 25 octobre 2016 - N° 248

Dans Le Roman de Monsieur Molière, Boulgakov raconte à travers une succession de courts tableaux la vie du célèbre dramaturge. Fidèle au théâtre populaire et poétique qu’il déploie avec son collectif Voix des Plumes, Ronan Rivière adapte cette biographie avec une belle légèreté.

Ce ne sont pas les biographies de Molière qui manquent. De l’ouvrage scientifique au récit sentimentaliste, on en trouve de toutes sortes. Comme Jacques Weber avant lui, le metteur en scène et comédien Ronan Rivière a jeté son dévolu sur un des textes les plus singuliers consacrés à l’auteur du Bourgeois gentilhomme : Le Roman de Monsieur Molière de Mikaël Boulgakov. Dans ce livre, pas une trace du fantastique si singulier qui traverse l’oeuvre de l’écrivain russe. Avec un réalisme où se mêlent tendresse et gravité, le biographe dépeint un dramaturge inquiet jusque dans ses plus grands succès. Un Molière fragile, souvent instable. Mais un Molière à l’existence assez passionnante pour être contée sans fioritures, à travers un dispositif proche du théâtre de tréteaux. Unique décor avec un fauteuil aux dorures fatiguées, une charrette permet aux deux comédiens – Ronan Rivière, en alternance avec François Kergoulay, et Michaël Cohen – d’ancrer leur narration à un point aussi brinquebalant que la vie de leur sujet. Aussi brèves et efficaces que les fragments du livre de Boulgakov, les saynètes qui composent le spectacle disent les hauts et les bas d’un artiste qui entretint un rapport complexe au pouvoir. Tout comme l’homme de lettres russe, protégé par Staline mais régulièrement victime de censure et d’autres atteintes à la liberté d’expression.

Éloge de la mobilité

Entre récit et incarnation, les deux comédiens se tiennent à distance de toute tentative de séduction par le baroque. Si des extraits de pièces de Molière rythment l’ensemble, ainsi que quatre pièces de Lully jouées au piano par Olivier Mazal, c’est davantage pour créer des ruptures que pour faire « d’époque ». Grâce à cette polyphonie, on reste en alerte. Attentif à la critique du pouvoir qui se cache derrière l’anecdote. Pas le temps de s’attendrir sur l’enfance du petit Jean-Baptiste, destiné à prendre la suite de son père au poste de tapissier royal, que celui-ci a déjà créé son itinérant Illustre Théâtre. Incarnant tantôt Molière et ses contemporains, tantôt le narrateur Boulgakov, les comédiens exécutent tout au long de la pièce des sauts de près de trois siècles. Au pied de la lourde charrette ou sur son dos, ils déploient ainsi une légèreté digne de la commedia dell’arte. Toute en jeux de masques et en petites facéties. Mais plus que la farce, c’est le mouvement qui importe pour Ronan Rivière. L’énergie et l’intelligence qui permettent d’entrer en empathie avec un homme d’un autre temps. D’une autre culture. Ce Roman de Monsieur Molière est donc une invitation au dialogue. Et pas seulement avec les disparus.

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

Le Roman de Monsieur Molière
du Mardi 25 octobre 2016 au Dimanche 27 novembre 2016
_Le Lucernaire
53 Rue Notre Dame des Champs, 75006 Paris, France

du mardi au samedi à 18h30, et dimanche à 16h. Tel : 01 45 44 57 34.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre