La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -151-top

Olivier Meyer 

Olivier Meyer  - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 octobre 2007

« L’énergie et la passion qui tissent la vie »

Pour sa troisième saison à la direction du TOP, Olivier Meyer réaffirme sa volonté, entre répertoires classiques et contemporains, de placer la vie au cœur de son théâtre.

Quel bilan tirez-vous de ces deux premières années passées à la tête du TOP ?

Olivier Meyer : Nous avons réussi, en deux ans à développer et fidéliser un public de 25 000 spectateurs par saison, dont une grande partie habite la commune de Boulogne-Billancourt. Cela en faisant le pari de la découverte et de la création. Au total, plus de 220 représentations et 10 nouvelles productions ont déjà vu le jour et ont été, me semble-t-il, des défis artistiques réussis : comme Bérénice de Racine mis en scène par Bernard Levy, Une Visite inopportune de Copi mis en scène par Laurent Pelly ou encore Amor ! ou les « Cid » de Corneille mis en scène par Bérangère Jannelle…, pour ne citer qu’eux. Tout cela a été possible grâce au soutien constant et à la confiance de la ville de Boulogne-Billancourt, à l’appui du département des Hauts-de-Seine, mais sans aucune aide, pour le moment, de la région ou de l’état.

Quelles sont les principales tendances de votre nouvelle programmation artistique ?

O. M. : Diversité et exigence artistique, découvertes et créations, répertoires classiques et contemporains, spectacles servis par des troupes et spectacles en solo…

« Ces spectacles ont tous la vie pour dénominateur commun»

Cela à travers des rendez-vous avec de grands auteurs, comme les nouvelles productions de George Dandin de Molière mis en scène par Alain Gautré ou de L’Echange de Claudel mis en scène par Yves Beaunesne, des textes inédits comme Le Kaddish de Grigori Gorine mis en scène par Youlia Zimina ou « Les Garçons et Guillaume, à table ! » de et avec Guillaume Gallienne, qui se trouvera pour la première fois seul sur scène… J’ai conçu cette nouvelle saison en suivant une ligne identique à celle des années précédentes, c’est-à-dire avec la même volonté de proposer des spectacles qui donnent envie de vivre, qui nourrissent la réflexion et permettent le divertissement : des spectacles transmettant l’énergie et la passion qui tissent la vie.

A quel endroit tous ces spectacles se rejoignent-ils ?

O. M. : Je crois, justement, qu’ils ont tous la vie pour dénominateur commun. La vie dans tout ce qu’elle comporte de rires et de larmes, de contradictions et d’interrogations, d’amour et de rejet de l’autre… Oui, ces spectacles ont en commun de provoquer le choc, la rencontre salutaire entre une œuvre et des spectateurs. Ces chocs, ces rencontres, pourront, je l’espère, nous rendre plus conscients, plus sensibles, plus vivants, et pourquoi pas, plus courageux face à la difficulté de vivre.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre