La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -221-Théâtre National de Chaillot / Saison 2014/2015

Chaillot : une saison très flamenco !

Chaillot : une saison très flamenco ! - Critique sortie Danse Paris Théâtre national de Chaillot
Crédit portrait : Antonio Pizarro – Diario de Sevilla Légende : Rocio Molina, artiste associée.

Publié le 28 mai 2014 - N° 221

La deuxième Biennale d’art flamenco est l’occasion pour le Théâtre National de Chaillot de s’associer pour deux ans à une artiste décapante de la scène flamenca : Rocio Molina.

Il ne faut pas se fier à son visage aux rondeurs enfantines, mais davantage à son regard intense et accrocheur : Rocio Molina est plutôt cuir que jupe à froufrous, et son état d’esprit est celui d’une maîtresse femme, un brin provoc. Sa virtuosité et sa justesse dans l’art de la danse flamenca lui permettent d’en briser les carcans, et c’est une véritable démonstration qu’elle s’apprête à nous faire lors de ce temps fort du mois de mars. D’abord, avec Felahikum (ancêtre présumé du mot flamenco), un duo inédit créé sous la houlette du chorégraphe hip hop Sébastien Ramirez. Il associe la danseuse à sa complice Honji Wang, tout aussi prodigieuse dans le registre urbain, pour une rencontre de deux femmes au sommet de leur art. Ensuite, avec Bosque Ardora, sa toute nouvelle création, qui s’accompagne de musiciens et des danseurs David Coria et Eduardo Guerrero.

Plasticité du flamenco

Rocio Molina soigne ses complicités : on retrouve ce dernier dans Unión, un trio danse-guitare-voix, plus proche de sa capacité à incarner l’essence pure du flamenco. Le côté « ballet » du flamenco est à apprécier avec la présence du Ballet flamenco d’Andalucia, conduit par David Coria et Rafaela Carrasco (également sur la scène Jean Vilar avec En tus huella mi baile, une création pour Chaillot). Le jeune public est aussi à l’honneur avec la Fantasia gítana sur l’histoire du peuple gitan, tandis que le programme “l’Art d’être spectateur“ offre une conférence illustrée de Manuel Curao qui plonge le spectateur dans l’histoire de la femme par le prisme du flamenco (La Mujer en el cante). La performeuse, photographe et vidéaste Pilar Albarracín, présente il y a deux ans, participe aussi à cette édition. Cette Biennale montre l’incroyable plasticité du flamenco, prompt à revêtir des formes très diverses.

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Chaillot : une saison très flamenco !
du Jeudi 5 mars 2015 au Jeudi 12 mars 2015
Théâtre national de Chaillot
1 Place du Trocadéro et du 11 Novembre, 75116 Paris, France

Tél. : 01 53 65 30 00.


Site : www.theatre-chaillot.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse