La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -151-top

Alain Gautré

Alain Gautré - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 octobre 2007

Un George Dandin clownesque et cubiste

Lié à l’œuvre de Molière par une forme d’attachement qu’il juge inépuisable, Alain Gautré met en scène George Dandin, une farce dramatique sur l’aveuglement absolu.

« Je ressens un attachement inépuisable pour l’œuvre de Molière, et particulièrement pour George Dandin, une pièce d’une vitalité et d’un sens du comique inouïs qui, en quelque sorte, raconte l’histoire d’un taureau qui aurait payé ses bourreaux pour participer à la corrida ! L’aveuglement de cet homme qui veut le bonheur à tout prix, qui tente de l’acheter et ne récolte en retour que des désillusions est d’une modernité formidable : il rejoint le consumérisme forcené dans lequel nous baignons aujourd’hui. Pour moi, tout part du clown. Le rapport entre le mouvement, le texte, le tempo et l’espace est de ce fait l’une des données fondamentales de la représentation. J’ai ainsi essayé de concevoir un spectacle cubiste, c’est-à-dire un spectacle qui parvienne à juxtaposer, à partir de la langue du XVIIème siècle, des énergies de jeu réalistes, clownesques, bouffonnes, et donc de faire se côtoyer différents types de théâtres. Par le biais de ces effets de contrastes et de ruptures, je souhaite placer le public à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du cauchemar de Dandin.  »


George Dandin, de Molière ; mise en scène d’Alain Gautré. Du 5 au 21 octobre 2007.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre