La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes

Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre du Rond-Point
Jean-Michel Ribes Crédit : Giovanni Cittadini Cesi

Entretien / Jean-Michel Ribes

Théâtre du Rond-Point / texte et mes Jean-Michel Ribes

Publié le 24 octobre 2017 - N° 259

En 2004, ces deux « œuvres d’art vivantes » faisaient partie des personnages imaginés par Jean-Michel Ribes pour Musée haut, Musée bas. Aujourd’hui en tête-à-tête, Sulki et Sulku reviennent pour continuer de nous faire partager le regard cocasse et décalé qu’ils portent sur le monde.      

Quelles particularités ont permis à Sulki et Sulku* de s’extirper de l’univers de Musée haut, Musée bas ?

Jean-Michel Ribes : En tant qu’œuvres d’art vivantes, Sulki et Sulku occupaient une place particulière dans Musée haut, Musée bas. Ils avaient la capacité de s’inscrire dans une approche du monde totalement fantasque, en le regardant à l’envers. Les autres personnages, eux, développaient des relations beaucoup plus en prise avec le réel. Sulki et Sulku regardent ce qui les entoure du haut des étoiles. Ils montrent avec beaucoup de folie, de drôlerie et de fantaisie, combien notre monde est absurde.

Vous avouez une grande proximité avec ces deux personnages, qui sont venus à vous et ont peuplé vos rêves. Qu’est-ce qui vous lie à eux ?

J-M. R. : Tout d’abord, je dois dire que je ne suis pas très doué pour trouver des sujets d’écriture en lisant, dans un journal, des articles en rapport avec l’actualité sociétale… Mes personnages m’arrivent toujours directement dans la tête. Et ils m’entraînent. Evidemment, ils ne viennent pas de nulle part. Ils sont bien sûr, d’une certaine façon, le reflet de notre monde et de notre société. Mais je ne leur dicte rien. Je les suis. J’écris en côtoyant des êtres qui m’amusent, qui me désennuient, qui m’épatent. Des êtres qui, comme le disait Aragon, « creusent des galeries vers le ciel ». Sulki et Sulku font preuve d’une grande liberté. Ils parlent de tout ce qui se passe aujourd’hui, mais d’une façon légère, à travers une forme d’iconoclastie très joyeuse…

« Sulki et Sulku montrent avec beaucoup de folie, de drôlerie et de fantaisie, combien notre monde est absurde. »

Et en prenant toujours les choses et les situations à contrepied…

J-M. R. : Oui. Ils ont un regard qui me surprend. C’est d’ailleurs ce qu’il y a peut-être de plus savoureux lorsqu’on écrit : être surpris. Par soi-même ou par les êtres qui vous habitent.

Pour interpréter ces personnages, vous avez choisi deux jeunes comédiens : Romain Cottard et Damien Zanoly. Qu’est-ce que leur jeunesse peut apporter à Sulki et Sulku ?

J-M. R. : Ce n’est pas tant leur jeunesse qui m’a intéressé, que le fait qu’ils forment un couple très complémentaire. Et puis Romain Cottard et Damien Zanoly sont des comédiens très doués. Ils ont tous les deux, dans leur jeu, une forme de sincérité qui permet de rendre crédibles des propos un peu fous. Depuis de nombreuses années, je travaille avec une équipe de comédiens qui forment comme une famille. Pour ce spectacle, j’ai eu envie d’enrichir ce groupe, de me laisser surprendre par des interprètes avec lesquels je n’avais jamais travaillé. Cela apporte un peu de fraîcheur. Cela redonne de l’élan.

* Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes est publié aux Editions Actes Sud – Papiers.

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes
du Mercredi 8 novembre 2017 au Dimanche 10 décembre 2017
Théâtre du Rond-Point
2 Avenue Franklin Delano Roosevelt, 75008 Paris, France

Salle Jean-Tardieu. Du 8 novembre au 10 décembre 2017 à 21h. Le dimanche à 15h30, relâche les lundis ainsi que les 11 et 14 novembre. Durée de la représentation : 1h20. Tél. : 01 44 95 98 21. www.theatredurondpoint.fr.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre