La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Propos recueillis

Propos recueillis Philippe Nicaud / Le Quai des brumes

Propos recueillis Philippe Nicaud / Le Quai des brumes - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre Essaïon
Le metteur en scène Philippe Nicaud Crédit : DR

Théâtre Essaïon / d’après le scénario de Jacques Prévert / adaptation, musique et mes Philippe Nicaud

Publié le 24 octobre 2017 - N° 259

« T’as de beaux yeux tu sais. » La réplique est culte, le film est célébrissime… Et si le théâtre rendait l’œuvre à la vérité de son scénario original ? Tel est le pari de Philippe Nicaud.

« Prévert a écrit le scénario d’un film qui, comme tous ceux d’après-guerre, est très édulcoré. Quand on lit le texte, on s’aperçoit que les personnages sont beaucoup plus puissants que ne les traite le cinéma. Ce sont des tueurs, ils se battent, ils sont violents, Jean est un déserteur, Nelly une fille soumise. Mais dans le film, c’est Gabin et Morgan, beaux, bien habillés. Même la figure du truand est édulcorée. Seul Michel Simon est à peu près dans le ton de ce qui est écrit. Je suis reparti du scénario original qu’il m’a été très facile d’adapter. Je travaille beaucoup à l’intuition. Ce qui me plaît, chez Prévert, c’est sa fraîcheur, son enfance permanente. Et puis c’est très beau, très bien écrit, les personnages sont très forts, c’est un vrai drame humain, la liberté est très présente et j’ai voulu montrer cette liberté par l’amour et la justice des hommes par les hommes.

Amour et liberté

La scénographie est faite d’objets – un tonneau, une planche, une caisse des bouteilles, un tourne-disques. Ces objets changent d’endroit de scène en scène, et à mesure, on a le sentiment de passer de pièce en pièce. Les objets prennent vie dans un ensemble assez chorégraphique. Leurs positions donnent de la profondeur, des hauteurs de champ. Un accordéoniste fait les transitions entre les scènes pour que le public suive le cours de l’histoire de Jean, le personnage principal de la pièce (Gabin dans le film), guidé par ses émotions, maladivement colérique mais d’une colère juste. Il rencontre des personnages qui l’aident à se sauver et d’autres qui le ramènent à sa condition d’homme blessé qui se rend sa propre justice. Avec Nelly qui lui fait redécouvrir l’amour, il se sent encore plus libre et en meurt. Mais il meurt en homme libre. »

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Propos recueillis Philippe Nicaud / Le Quai des brumes
du Lundi 6 novembre 2017 au Dimanche 14 janvier 2018
Théâtre Essaïon
6 Rue Pierre au Lard, 75004 Paris, France

Vendredi et samedi à 19h30 et dimanche à 18h. Tél : 01 42 78 46 42.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre