La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Agenda

Rendez-Vous Chorégraphiques de Sceaux

Rendez-Vous Chorégraphiques de Sceaux - Critique sortie Danse
Légende : Miguel Angel Berna et la « jota » © Vallinas.

Publié le 10 mai 2008

Chaque week-end, du 9 mai jusqu’à la fin du mois, la scène nationale de Sceaux propose deux soirées de danse : des esthétiques contrastées et vigoureuses.

C’est Miguel Angel Berna qui ouvre le bal de Sceaux cette année (les 9 et 10 mai). A l’âge de huit ans, il découvre la « jota », danse folklorique aragonaise. Rapidement reconnu comme virtuose, il souffre néanmoins de la « fidélité obligée » à la tradition et de l’interdiction de remettre en question l’héritage, alors que tout le pousse à inventer sur les rythmes et les pas qu’il maîtrise mieux que quiconque. Avec Mudéjar, c’est cette liberté qu’il s’octroie, pour parler de force et de courage, d’humanité et de transcendance.
La semaine suivante, Maryse Delente propose un écho à Miguel Angel Berna, sur un tout autre registre : pour La Cloche de verre (16 et 17 mai), la chorégraphe travaille d’après le texte « La cloche de détresse » de Sylvia Plath, poétesse américaine. Dans ce texte publié en 1963, quelques mois avant son suicide, l’écrivain décrit la sensation d’être confiné sous une cloche de verre, à la fois isolé, enfermé et protégé. Maryse Delente se saisit de cet univers fort pour questionner les notions de transparence, d’ouverture et de fermeture : les frontières qui s’estompent entre le réel et l’imaginaire, soi et les autres. La cloche de verre devient la métaphore de nos différents états : « de l’utérus au cercueil… petites boîtes… » remarque la chorégraphe.
 
Amour et architecture
 
Le festival se poursuit avec Joëlle Bouvier (23 et 24 mai), dont la compagnie est en résidence aux Gémeaux depuis 2004. La chorégraphe, célèbre dans les années 1980 pour ses duos fusionnels avec Régis Obadia, retrouve pour sa nouvelle création un thème récurrent dans son travail : « j’ai le désir de réunir huit danseurs et qu’ensemble nous puissions, une nouvelle fois, plonger dans le tourbillon enivrant des sentiments amoureux ». La pièce s’intitule Amour : jolie façon de questionner la force de ce mot et sa place dans notre monde.
Le festival se clôt sur la recréation de Metapolis, de Frédéric Flamand et de l’architecte Zaha Hadid (les 30 et 31 mai). Cette pièce, créée en 2000, était le premier volet d’une réflexion sur la ville contemporaine. Metapolis II en est un prolongement : depuis 2000, la ville a grandi, les circulations se sont intensifiées… La danse nous parle de ces mouvements urbains, et des flux qui nous entourent.
 
Marie Chavanieux


Les Rendez-Vous Chorégraphiques de Sceaux, du 9 au 31 mai à 20H45 aux Gémeaux, 49 avenue Georges-Clémenceau, 92330 Sceaux. Réservations : 01 46 61 36 67.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse