La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Paris nous appartient

Paris nous appartient - Critique sortie Théâtre Sartrouville Théâtre de Sartrouville et des Yvelines
Le Moukden-théâtre, entre opérette et révolution. Crédit photo : Marine Fromanger

Théâtre de Sartrouville et Comédie de Béthune / textes et adaptations Olivier Coulon-Jablonka et Eve Gollac / mes Olivier Coulon-Jablonka

Publié le 24 février 2014 - N° 218

A partir de différents matériaux dramaturgiques réunis autour de La Vie parisienne d’Offenbach, le collectif Moukden-théâtre interroge les forces à l’œuvre dans la cité. Un spectacle inventif, dont la drôlerie aboutit à une poignante conclusion.

Le collectif Moukden-théâtre, né en 2005 de la rencontre de ses membres au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, est une jeune troupe féconde qui affirme son style de spectacle en spectacle. La pertinence de ses analyses politiques et l’audace de ses références s’allient à une vive intelligence dramaturgique et scénographique. Olivier Coulon-Jablonka et Eve Gollac ont écrit ensemble le texte où s’insèrent, dans la trame de La Vie parisienne, des épisodes documentaires liés aux nouveaux projets pour le Grand Paris du XXIème siècle, un extrait de l’introduction au guide de l’Exposition universelle de 1867, rédigée par Hugo, et de longs passages de la description de la Semaine sanglante par Lissagaray, remarquablement interprétés par Eve Gollac à la fin du spectacle. Entre épique et quotidien, fiction et théorie, jeu et chant, naît un théâtre vigoureux et joyeux, qui interroge à la fois l’utopie d’une vie commune et d’une ville pour tous, et le cynisme pragmatique des concepteurs et décideurs qui spéculent sur le foncier en le réaménageant.

Farce ou tragédie ?

L’idée principale du spectacle, largement nourrie par les analyses de Walter Benjamin (notamment celles de Paris, capitale du XIXème siècle), suggère que l’Histoire se répète : la rationalisation du tracé haussmannien ayant permis la liquidation du petit peuple parisien, les travaux à venir du Grand Paris devrait permettre de reléguer la crasse populaire et sa menace séditieuse hors des limites repoussées de la capitale. La Sorbonne exilée à Aubervilliers ne risquera plus de voir s’installer une enclave révolutionnaire marxiste au cœur de Paris comme en 68 ; la transformation du cœur de la capitale en exposition universelle permanente offre des vitrines au fétichisme de la marchandise et débarrasse la ville de ses habitants, remplacés par les touristes s’égayant « dans une fantasmagorie où l’homme pénètre pour se laisser distraire », comme dit Benjamin. Les membres du Moukden-théâtre interprètent le tuilage textuel réalisé à partir de leurs enquêtes documentaires et des extraits de La Vie parisienne avec un art consommé de l’interprétation et du jeu. Le dispositif scénique est à la fois simple et limpide. On passe sans ambages de l’Hôtel de Quimper-Karadec à un cabinet d’architecte contemporain, de la valse des gandins et des cocottes à la discussion entre jeunes Parisiens d’aujourd’hui, qui se demandent où aller faire la fête. Plaisante et drôle, la pièce s’achève avec le récit de la victoire des Versaillais et de la liquidation de la Commune, amère et terrifiante. « Tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois », disait Marx en citant Hegel, ajoutant : « la première comme tragédie, la seconde fois comme farce ». Le Moukden-théâtre est-il la Cassandre de la farce à venir ?

Catherine Robert

A propos de l'événement

Paris nous appartient
du Jeudi 20 mars 2014 au Vendredi 28 mars 2014
Théâtre de Sartrouville et des Yvelines
Théâtre de Sartrouville et des Yvelines, place Jacques-Brel, 78500 Sartrouville.

Du 20 au 22 mars 2014 ; jeudi à 19h30, vendredi à 20h30, samedi à 18h. Tél. : 01 30 86 77 79. Comédie de Béthune, place Foch, 62400 Béthune. Du 26 au 28 mars à 20h. Tél. : 03 21 63 29 19. Durée : 2h. Spectacle vu au Théâtre l’Echangeur de Bagnolet.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre