La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Lucrèce Borgia

Lucrèce Borgia - Critique sortie Théâtre Paris Comédie-Française
Lucrèce Borgia, mis en scène Salle Richelieu par Denis Podalydès. Crédit Photo : Christophe Raynaud de Lage

Comédie-Française / de Victor Hugo / mes Denis Podalydès

Dans une mise en scène de Denis Podalydès, Salle Richelieu, Guillaume Gallienne endosse les habits de Lucrèce Borgia. Une création de haute tenue, qui manque cependant de trouble et d’émotions. 

Guillaume Gallienne dans le rôle de Lucrèce Borgia ; Suliane Brahim dans celui de Gennaro, le fils caché de l’anti-héroïne hugolienne : sur le papier, l’idée peut laisser perplexe. Bien sûr, on connaît les dispositions du (désormais célèbre) comédien-réalisateur pour le travestissement, mais quant à lui confier l’un des plus grands rôles féminins du répertoire dramatique… Denis Podalydès, qui signe la mise en scène du spectacle présenté sur le plateau de la Salle Richelieu, avoue d’ailleurs avoir longuement hésité avant de confirmer son projet de distribution. Mais il l’a fait. Et le 513ème sociétaire de la Comédie-Française a accepté d’enfiler la robe noire (dessinée par Christian Lacroix, comme l’ensemble des costumes) de ce personnage au double visage. Empoisonneuse à la réputation sulfureuse, l’épouse du duc de Ferrare laisse percevoir – au contact du fils qu’elle a eu d’une liaison incestueuse avec son frère Jean – une nature de mère aimante et généreuse. Ce fils (qui ne sait pas que la femme qu’il ne cesse d’outrager publiquement n’est autre que sa mère), Lucrèce Borgia va tout faire pour le sauver de la mort à laquelle elle l’a elle-même, involontairement, condamné.

Rigueur, sincérité et quête d’intériorité

Loin de tout effet de facilité, Guillaume Gallienne se glisse dans la peau de son personnage avec une rigueur, une sincérité et une quête d’intériorité qui forcent le respect. Digne, à la fois fragile et endurcie, chancelante et implacable, la Lucrèce Borgia à laquelle il donne corps – bien qu’encore en recherche, aux premiers jours des représentations – est sans conteste l’une des principales forces d’une création qui laisse, par ailleurs, une impression en demi-teinte. Classicisme plein d’élégance, grande clarté dramaturgique, beauté picturale (la scénographie est d’Eric Ruf, qui interprète également un remarquable Don Alphonse) : ce spectacle nous plonge dans un onirisme ténébreux, mais peine à générer le trouble et les émotions qu’appelle ce théâtre de contrastes. On s’attendait à davantage de débordements, davantage de transports, davantage de saisissements. Aux côtés de Guillaume Gallienne, le reste de la troupe est à la hauteur de sa réputation (seule Suliane Brahim, souvent en force, déçoit dans le rôle de Gennaro). Les Comédiens-Français nourrissent une version de Lucrèce Borgia qui se révèle, au final, parfaitement maîtrisée, mais à laquelle manque un véritable souffle de mise en scène.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Lucrèce Borgia
du Samedi 24 mai 2014 au Dimanche 20 juillet 2014
Comédie-Française
5. Place Colette, 75001 Paris, France

Du 24 mai au 20 juillet 2014. En alternance. Matinées à 14h, soirées à 20h30. Durée de la représentation : 2h10 sans entracte. Tél. : 0825 10 16 80 (0,15 € la minute). www.comedie-francaise.fr


 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre