La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Les Fables de La Fontaine

Les Fables de La Fontaine - Critique sortie Théâtre
© Ludo Leleu Lomig Ferré et Yves Graffey

En itinérance / de Jean de La Fontaine / mes Nicolas Auvray

Publié le 6 mars 2020 - N° 285

Unissant les talents de Yves Graffey et Lomig Ferré, Nicolas Auvray orchestre parfaitement leur joute vive et rythmée, qui revivifient les Fables du Grand Siècle.

Est-il possible de redécouvrir avec bonheur les célébrissimes Fables, si familières de nos cahiers d’enfance, si installées dans notre imaginaire collectif, qui furent au programme de… l’agrégation de lettres modernes il y a quelques années ?  Eh bien oui ! Grâce au jeu épatant des deux comédiens, à une scénographie astucieuse et à une relation participative habilement menée avec le spectateur, l’alchimie fonctionne à merveille. Au centre du dispositif quadri-frontal trône une bibliothèque aux allures de cabinet de curiosités, à la fois expression d’un savoir pluriel qui ne connaît pas de frontières et malicieuse matière à jouer au service des acteurs et de leurs mouvements. En lice, Yves Graffey, vieux routier de la décentralisation, homme de théâtre aguerri et acteur chevronné, qui a eu l’idée de cette pièce, et le jeune et virevoltant Lomig Ferré, comédien formé aussi en danse contemporaine, doué également pour le chant.

Une partition jubilatoire

De générations différentes – mais dans une gémellité soulignée par leurs costumes identiques -, ils s’engagent dans une joute alerte et contrastée parfaitement orchestrée par Nicolas Auvray, qui fait entendre tout le piquant et la pertinence des fables et éclaire l’importance de la transmission. Ces écrits humanistes explorent les abus de pouvoir et la « raison du plus fort », fustigent nos travers, exaltent aussi la puissance de l’amour… Eternels sujets des sociétés humaines que la naïveté et la limpidité des Fables rendent concrets de manière implacable, et souvent drôle ! Qui dit bibliothèque dit partage des connaissances et des idées, et si les spectateurs sont invités à choisir les textes lus, voire plus, l’ensemble s’enchaîne avec fluidité, sans baisse de rythme, avec de jolis moments d’émotion. Parfois s’invitent quelques incursions dans d’autres accents que celui du français hexagonal, et dans d’autres langues. L’idée de cette « assemblée fabuleuse », c’est de « retrouver l’enfance », suggère Nicolas Auvray, directeur de la Comédie de Picardie, qui s’essaie ici avec succès à la mise en scène. Programmé en itinérance au fil de la saison, le spectacle tout public rejoindra la scène de la Comédie de Picardie l’an prochain, dans le même dispositif, avec le public installé sur le plateau.

Agnès Santi

A propos de l'événement

Les Fables de La Fontaine
du Mardi 10 mars 2020 au Mercredi 20 mai 2020


En tournée :


Flixecourt (80)

03 22 39 18 17

jeudi 19 mars à 20h vendredi 20 mars à 10h

Médiathèque communale Claudine Brandicourt


Roisel (80)

03 22 86 51 25

jeudi 2 avril à 13h45

Bibliothèque communale


Oisemont (80)

03 22 25 27 00

vendredi 3 avril à 14h30 (horaire en cours) et 19h

Médiathèque communautaire


Saint-Riquier (80)

03 22 71 44 73

jeudi 9 avril à 15h (horaire en cours)

Centre culturel de l’Abbaye de Saint-Riquier


Nesle (80)

03 22 88 96 66

vendredi 10 avril à 19h

Bibliothèque communale


Saint-Léger-les-Domart (80)

03 22 52 77 44

vendredi 17 avril à 20h

Médiathèque communale


Montigny-sur-l'Hallue (80)

03 22 40 54 75

mercredi 20 mai à 20h30

Église


Spectacle vu le 25 novembre 2019, Salle des fêtes, Saint-Just-en-Chaussée.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre