La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Gros Plan

Le Printemps des Comédiens

Le Printemps des Comédiens - Critique sortie Théâtre Montpellier Domaine d’O
© Festival di Spoleto / Ph.Mlantonelli-agf La Scortecata par Emma Dante.

Région / Montpellier / Festival

Publié le 23 mai 2018 - N° 266

Le Printemps des Comédiens célèbre le théâtre d’art tout au long du mois de juin. Une édition impressionnante riche de 33 spectacles, dont de nombreuses premières en France ou créations.

La 31ème édition du Printemps des Comédiens propose une programmation exceptionnelle, en présence de grands maîtres de la scène. En ouverture, Krystian Lupa adapte pour la scène Le Procès de Franz Kafka. A partir de l’errance cauchemardesque de Joseph K, arrêté pour une raison qu’il ignore, le metteur en scène et ses comédiens auscultent la réalité polonaise actuelle et ses dérives. En clôture, Krzysztof Warlikowski présente On s’en va de Hanokh Levin, treize ans après avoir été ovationné pour sa mise en scène de Kroum du même auteur, reconnaissable à son humour ravageur, à ses personnages outranciers, frustrés, grotesques, et touchants malgré tout. Une « comédie en huit enterrements » prometteuse ! Très intriguant, « fascinant de beauté » selon Jean Varela, directeur du festival, un Macbeth devenu Macbettu nous transporte en terre sarde, là où d’étonnants carnavals et rituels mêlent le festif et le macabre. Autre première en France, Bodas de SangreNoces de Sang – de Federico Garcia Lorca, réunit six acteurs, trois musiciens de flamenco et un cheval, dans une version épurée créée par Oriol Broggi

Une fête du théâtre

Très attendue, la création française de La Scortecata d’Emma Dante, d’après un conte napolitain du XVIIème siècle, laisse la commedia dell’arte, la bouffonnerie et la gaieté prendre le pouvoir sur le tragique d’un amour impossible. Parmi les pièces déjà confirmées du festival : la re-création d’Italienne scène et orchestre de Jean-François Sivadier, qui nous convie à une répétition de La Traviata de manière éblouissante, Festen de Cyril Teste, performance filmique remarquablement maîtrisée, Les Palmiers sauvages de Séverine Chavrier d’après William Faulkner, radiographie d’une passion dévorante qui évidemment finit mal, et, bien sûr, le solaire Philippe Caubère et son épopée. Parmi les créations, Guy Pierre Couleau fait vivre La Conférence des oiseaux, belle parabole de Jean-Claude Carrière, inspirée par le poème de Farid Uddin Attar, Denis Podalydès crée Le Triomphe de l’amour de Marivaux. A signaler aussi Laetitia Dosch et son cheval dans Hate, Maxime Taffanel qui transmet son expérience d’athlète dans Cent mètres papillon, le collectif 49701 qui caracole dans la fresque théâtrale des Trois Mousquetaires. Montpellier convie à une fête du théâtre !

 

Agnès Santi

A propos de l'événement

Le Printemps des Comédiens
du Vendredi 1 juin 2018 au Samedi 30 juin 2018
Domaine d’O
178 rue de la Carriérasse, 34090 Montpellier

Tél : 04 67 63 66 67. www.printempsdescomediens.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre