La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Propos recueillis / Christophe Tostain

Le Mensonge du singe

Le Mensonge du singe - Critique sortie Avignon / 2018 Avignon Avignon off. Arthéphile
Crédit photo : Christophe Tostain Légende photo : François-Xavier Malingre, seul en scène, en alternance avec Fabrice Michel.

Arthéphile / de Christophe Tostain/ mes Christophe Tostain
Propos recueillis Christophe Tostain

Publié le 22 juin 2018 - N° 267

Christophe Tostain, auteur du Mensonge du singe  et directeur artistique de la Compagnie du Phoenix, a conçu une invitation au voyage hypnotique. Une plongée dans les lacis du paysage mental d’un  homme quelconque, suburbain, laminé par le quotidien.

« Nous cherchions un projet simple et efficace. Et je suis tombé un jour sur le livre de Bruce Bégout, Suburbia,  dans lequel il explique comment les extensions périurbaines «condensent la négativité comme jamais : l’hyperconsumérisme, la pression écologique, la violence urbaine, le repli individualiste et défensif, l’enlaidissement des entrées de ville, la peur, l’isolement, le vide culturel, l’ennui ». Je suis né dans une zone pavillonnaire en banlieue de Caen. Cette description a trouvé un écho singulier qui a lancé le projet d’écriture. Le Mensonge du singe  explore le quotidien d’un homme qui a dissous son identité dans une vie standardisée, uniformisée, qu’il va tenter de bousculer, d’enrayer, de rompre dans sa monotonie. Peu à peu apparaît alors une étrangeté envahissante, fascinante et inquiétante.

Une expérience immersive

La pièce à suspens est un seul en scène mental et puissant, un monologue cynique et poétique aussi, sur le dégoût du monde uniformisé, sur tout ce qui pousse certains à faire dérailler cette machine qui les écrase. Notre ambition est de donner à vivre une expérience immersive. Toutes les composantes scéniques sont pensées pour atteindre cet objectif dramaturgique. L’unique personnage, incarné en alternance par François-Xavier Malingre et Fabrice Michel, reste immobile,  assis dans un fauteuil. A cette économie de mouvement, métaphore de la solitude et de l’isolement de cet homme quelconque, suburbain en rupture de ban, répond l’environnement sonore très prégnant, l’installation de vidéos non illustratives, créatrices d’une lumière très graphique. »

 

Propos recueillis par Marie-Emmanuelle de Méritens

A propos de l'événement

Le Mensonge du singe
du Vendredi 6 juillet 2018 au Vendredi 27 juillet 2018
Avignon off. Arthéphile
7, rue Bourgneuf, Avignon

à 13h. Relâches les dimanches 8,15, 22. A partir de 14 ans.


Tél : 04 90 03 01 90.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes