La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

La Légende de Bornéo du collectif L’Avantage du doute

La Légende de Bornéo  du collectif L’Avantage du doute - Critique sortie Théâtre Paris THEATRE DE L'ATELIER

texte et mes collectif L’Avantage du doute

Publié le 27 mars 2019 - N° 275

Reprise du spectacle La Légende de Bornéo du collectif L’Avantage du doute, qui explore le thème du travail, ses avatars contemporains et ses enjeux politiques. Un spectacle d’une brûlante actualité !

L’Avantage du doute est né d’une rencontre sous les auspices du collectif belge TGStan, il réunit cinq comédiens parmi lesquels deux travaillent également avec le collectif Les Possédés. Ils se réfèrent ensemble à quelques principes de jeu : registre à cheval entre le politique et l’intime, spectacle écrit collectivement, peu d’artifices. On s’appelle par son prénom à la ville, le personnage s’efface donc au profit du comédien, le quatrième mur se fissure et, de fait, on inscrit l’univers du plateau dans une grande proximité avec le réel. Ce spectacle fait suite au précédent, intitulé Tout ce qui nous reste de la révolution, c’est Simon. Figure tutélaire du collectif, le drôlissime Simon Bakhouche prend cette fois le rôle de l’aîné au bord de la retraite, qui cachetonne tant bien que mal pour atteindre son taux plein. Dès le départ, il annonce qu’il ne sera plus question de révolution ici (quoique…) mais des rapports au travail. S’ensuivent des saynètes qui petit à petit trament la texture émouvante d’un intelligent spectacle.

Les orangs-outans savent parler mais s’en cachent

Le collectif fonctionne par propositions disparates, que chacun apporte et défend tout au long du processus de création. Une addition de singularités donc, débarrassées du metteur en scène : c’est ce qui transparaît dans le travail de ce collectif, qui, tout en l’auscultant, véhicule implicitement un nouveau rapport au travail. On apprend que La Légende de Bornéo s’intitule ainsi en raison d’une légende qui prétend que les orangs-outans savent parler mais s’en cachent afin qu’on ne les fasse pas travailler. L’ensemble exerce bien sûr un œil critique sur le monde du travail, dans des optiques pas forcément révolutionnaires mais souvent drôles – le couple qui s’analyse comme de nos jours on décortique et évalue toutes les performances dans les entreprises ; l’absurde parcours de combattant auquel conduit Pôle Emploi ; la scène de famille où explosent les non-dits… Mieux encore, même si les saynètes fonctionnent inégalement, le sentiment grandit petit à petit, dans cette humanité qu’offrent la simplicité et la proximité, que tout irait peut-être mieux si le monde du travail s’inspirait de ce théâtre qui se dépouille d’effets et dans un esprit festif célèbre la force conjuguée des imaginaires. D’autant que ce qui domine ici, c’est l’humour, même si les situations abordées sont graves ou tragiques. « Parce que le rire libère de la peur et soude ceux qui rient ensemble ».

Eric Demey

A propos de l'événement

La Légende de Bornéo du collectif L’Avantage du doute
du Mardi 19 mars 2019 au Samedi 4 mai 2019
THEATRE DE L'ATELIER
1 Place Charles Dullin, 75018 Paris

du Mardi au Samedi à 19h, dimanche à 17h. Tél : 01 46 06 49 24.
Durée : 1h20.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre