La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -233-Atelier de Paris / Centre de développement chorégraphique

Vos jours et vos heures

Vos jours et vos heures - Critique sortie Danse Paris Théâtre de l’Aquarium
© Marc Domage

Entretien / Sylvain Prunenec / Théâtre de l’Aquarium / D’après Virginia Woolf / Chor. Sylvain Prunenec

Publié le 21 mai 2015 - N° 233

Le chorégraphe Sylvain Prunenec s’est plongé dans le roman Les Vagues de Virginia Woolf, pour dévoiler à même la danse le ressac de l’existence et les remuements profonds de l’être.

Vous aimez puiser à la source de la littérature. Qu’y trouvez-vous ?

Sylvain Prunenec : La poésie surtout m’inspire car elle joue sur la polysémie, les sons, les rythmes, les correspondances. Elle déplie l’imaginaire des mots. C’est ce que je cherche avec le geste et les états de corps.

Pour créer Vos jours et vos heures, vous vous êtes immergé dans Les Vagues de Virginia Woolf, qui enlace les soliloques intérieurs de six amis d’enfance, depuis leurs tendres années jusqu’à vieillesse. Pourquoi ce roman ?

S. P. : J’y ai reconnu une conception de l’être qui me touche profondément. Virginia Woolf saisit l’humain dans sa multiplicité changeante, son identité instable, son mouvement perpétuel de construction et d’altération. Elle montre la porosité aux autres, la recherche d’une place dans la société, la crainte et la fascination de la mort. Dans cette œuvre, elle travaille sur la substance même du roman, le temps. Elle développe aussi, à travers les propos de deux personnages, une réflexion sur l’écriture, sur le mot, la phrase, le récit, la fiction… Cette pensée nourrit mon approche chorégraphique.

« Traduire en états de corps les impressions qu’esquissent les mots. »

Comment avez-vous travaillé la danse au plateau, où plusieurs générations sont réunies ?

S. P. : A rebours d’une adaptation chorégraphique, nous avons cherché à traduire en états de corps les impressions qu’esquissent les mots, en travaillant la qualité physique du mouvement et la présence. La chorégraphie frotte certains motifs du roman, qui circulent entre les corps, leurs états et leurs âges, et une gestuelle brute, condensée, faite de sauts, de chutes, de jeux rythmiques. Elle se fait métaphore de la vie qui coule au cœur des êtres, des vagues, images qui émergent à la conscience et se brisent indéfiniment sur le rivage du temps.

 

Entretien réalisé par Gwénola David

A propos de l'événement

Vos jours et vos heures
du Samedi 13 juin 2015 au Samedi 13 juin 2015
Théâtre de l’Aquarium
Route du Champ de Manoeuvres, 75012 Paris, France

Le 13 juin 2015, à 21h.


Festival June Events. Dans divers lieux à Paris et Vincennes. Atelier de Paris, Cartoucherie, 75012 Paris. Du 8 au 20 juin. Tél. : 01 417 417 07.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse