La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -170-tours

Tours :

Tours : - Critique sortie Théâtre
Crédit Photo : François Fernandez Légende : L’installation Kasbah, de Kader Attia, jusqu’au 31 octobre 2009 au Centre de Création Contemporaine de Tours.

Publié le 10 septembre 2009

une ville d’art contemporain

Dynamisme et éclectisme caractérisent la présence de l’art contemporain à Tours. D’origines institutionnelles comme associatives, les propositions des créateurs essaiment et définissent un « grand terrain d’aventures » à travers la ville.

Si la renommée et le rayonnement de la Ville de Tours se sont largement fondés sur son patrimoine historique, la métropole tourangelle n’est pour autant pas restée fermée à l’art contemporain. Exemple emblématique de cette ouverture aux impulsions de la modernité, le Centre de Création Contemporaine (CCC), institution dirigée par Alain Julien-Laferrière, travaille depuis trente ans à faire partager l’art contemporain au plus grand nombre et à accompagner les artistes dans leurs démarches de création. Expositions, conférences, activités de formation en lien avec l’Université, accueils d’artistes nationaux et internationaux : le CCC offre aux Tourangeaux et à tous ses visiteurs une formidable « avance sur leur temps » en matière de familiarisation avec la création contemporaine. « L’art est un domaine qui doit être ouvert à tous, quels que soient l’âge, la culture, le milieu et l’origine » déclare Alain Julien-Laferrière, qui conçoit l’art contemporain comme « un grand terrain d’aventures ».
 
De l’institutionnel à l’associatif
 
Au-delà du CCC, les arts plastiques contemporains sont présents dans la vie culturelle tourangelle par le biais de nombreux groupements associatifs, groupements auxquels la Ville de Tours a décidé de confier ses anciens octrois des bords de Loire. L’Octroi Sud-est, occupé pendant trois ans par Hourloupe et Xavier Bertola, abrite aujourd’hui les activités de l’association Mode D’Emploi, qui accueillera prochainement le plasticien Xavier Veilhan, dont la sculpture Le Monstre a suscité, en 2004, la polémique avant de devenir l’une des figures emblématiques du centre historique de Tours. L’Octroi Nord-ouest a été confié au collectif artistique Groupe Laura et à Eternal Network, association instruisant et accompagnant des projets de production et de diffusion en matière d’art contemporain (Eternal Network fêtera ses dix ans avec un travail de Tadashi Kawamata visible du 15 septembre au 15 octobre). Enfin, l’Octroi Sud-ouest a été confié aux artistes Sammy Engramer, Diego Movilla et Eric Foucault.
 
Catherine Robert


 

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre