La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -183-gospel

Révérend Michel

Révérend Michel - Critique sortie Jazz / Musiques
Révérend Michel Crédit : DR

Publié le 10 décembre 2010

Plus qu’une musique : une force et un style de vie

Rencontre avec le fondateur de Gospel Dream, chef de chœur du vibrant ensemble.

Comment pourriez-vous définir le gospel ?
Révérend Michel : Pour moi c’est plus qu’une musique, c’est un style de vie. C’est ce qui a soutenu un peuple qui était complètement dans le désespoir, qui n’avait aucune raison d’espérer dans quoi que ce soit. Grâce à cette musique, ils ont tenu le cap et fini par être libérés. Je pense que le gospel représente une force qui peut soutenir quiconque dans les moments difficiles, une puissance qui peut changer les choses autour de soi.

Comment fonctionne et travaille le chœur ?
R. M. : C’est comme une famille : on se connaît tellement bien qu’on se complète sans problèmes. Je choisis les chants en fonction du thème qu’on veut aborder… Nous nous adressons à un public qui n’a rien à voir avec ceux qui étaient esclaves, mais nous sommes dans un temps où tout le monde est esclave quelque part de quelque chose. Il faut simplement revoir le message et l’adapter au besoin du jour.

Quelle est l’importance de l’improvisation dans Gospel Dream ?
R. M. : L’improvisation est essentielle dans le gospel : à la base, ceux qui chantaient les negro sprituals reprenaient un couplet ou un refrain d’un chant qu’ils avaient entendu derrière les fenêtres pendant que le maître était en prière. Donc ils connaissaient un peu le refrain et tout ce qui se passait autour, c’était de l’improvisation. Dans le gospel, l’improvisation, c’est justement ce qui permet à un soliste ou au chœur d’exprimer à sa manière ce qu’il ressent dans son cœur.

Pourquoi avoir ajouté un saxophone aux voix ?
R. M. : Quand on parle de musique « black », on ne peut pas ne pas parler du « souffle ». Il y a eu ces grands musiciens jazz qui ont milité pour les mêmes choses que les grands chanteurs de gospel. Louis Armstrong faisait passer des messages avec son instrument. Le saxophone ou la trompette se marient bien avec le style gospel.
 
Propos recueillis par Mathieu Durand

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques