La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -183-picardie

Projet One : l’Europe sera musicale

Jean-François Peyret et Alain Prochiantz questionnent la procréation et la filiation bouleversées par les nouvelles techniques du vivant.

Publié le 10 décembre 2010

L’Orchestre de Picardie pilote le seul réseau d’orchestres professionnels en Europe. Il y collabore avec des formations venues de divers horizons géographiques et culturels.

En 2003, Rose Lowry, administratrice générale de l’Orchestre de Picardie, propose à Pascal Verrot, qui venait de prendre ses fonctions de directeur musical, un projet novateur, baptisé « One » (pour « Orchestral Network for Europe »). Il s’agissait de rassembler au niveau européen des orchestres qui se retrouvaient sur les mêmes enjeux et les mêmes missions. Alors même que l’Europe peine parfois à se construire et à se créer une véritable identité politique ou sociale, l’Orchestre de Picardie et ses partenaires allemands, polonais ou slovaques sont parvenus, avec l’aide du programme « Culture » de l’Union européenne, à « partager un espace culturel commun ». En quelques années, le projet One a permis de « rétrécir l’Europe ». Comme le souligne Rose Lowry, « il y a quelques années, la Slovaquie paraissait encore être le bout du monde. Aujourd’hui, pour nos musiciens, nos partenaires de l’Orchestre de chambre de Zilina sont des voisins ». La réussite du projet, qui a pris de l’ampleur – non pas tant par le nombre de formations engagées que par l’ambition renouvelée des projets –, réside sans doute dans le choix qui a été fait au départ de créer un réseau d’administrateurs et de musiciens d’orchestre et non pas un « réseau de chefs d’orchestre ». En effet, le but n’est pas simplement de faire événement en rassemblant ponctuellement les forces additionnées de plusieurs orchestres de type « Mannheim » (une trentaine ou une quarantaine de musiciens). Il s’agit avant tout de mettre en pratique la mobilité des artistes, par l’échange de musiciens (en immersion pendant une semaine au sein d’un orchestre partenaire) et par les projets communs.
 
Projet autour du Ring de Wagner
 
Récemment, l’orchestre s’est ainsi joint à l’Orchestre du Brabant, nouveau venu au sein du réseau One, pour une résidence suivie de concerts à deux orchestres dans des œuvres inabordables pour des formations de la taille de l’Orchestre de Picardie – les Quatre derniers lieder de Strauss, et une « aventure orchestrale » bâtie autour du Ring de Wagner par le compositeur Henk de Vlieger. « Cela change beaucoup les mentalités, souligne Rose Lowry. Depuis six ans, les musiciens de l’Orchestre de Picardie ont travaillé avec des orchestres représentant des cultures très différentes. Aujourd’hui, cela ne pose aucun problème à notre violon super soliste de s’asseoir sur la chaise d’à côté le temps d’un concert partagé ». Lieu de rencontre, véritable pôle de ressources, le projet One mutualise les compétences et les regards partagés. Parmi les projets phares des prochaines années, la commande d’une symphonie en cinq mouvements confiée à cinq compositeurs, créée simultanément dans cinq villes d’Europe. (Re)donner à l’Europe une vision collective passe par une nécessaire réflexion sur la place de l’artiste, dans l’orchestre et dans la société…
 
J.-G. Lebrun

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra