La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -171-criee

Nathan le sage

LE TRIOMPHE DE L’AMOUR : « UN REVE INSOLENT ET MOQUEUR »

DIX-HUIT ANS APRES AVOIR MIS EN SCENE L’ILE DES ESCLAVES, JACQUES OSINSKI, DIRECTEUR DU CENTRE NATIONAL DES ALPES-GRENOBLE, REVIENT AU THEATRE DE MARIVAUX AVEC LE TRIOMPHE DE L’AMOUR, ET EN ELABORE UNE VISION TRAGI-COMIQUE ET LUDIQUE.

Publié le 10 octobre 2009

Laurent Hatat propose une mise en scène fluide, élégante et épurée du magnifique éloge de la tolérance écrit par Lessing. Un spectacle conciliant intelligemment éthique et esthétique.

Pouvoir politique, pouvoir commercial, pouvoir militaire : Saladin, le sultan musulman, Nathan, le marchand juif, et Curd, le templier chrétien sont les symboles des trois instances dont la conciliation est la garantie de la paix sociale. Se gardant de l’exposé doctrinal tout en étant d’une limpidité vulgarisatrice parfaite, Lessing mélange avec efficacité la comédie et la philosophie, les traits et la profondeur l’esprit. Il place ses personnages dans la situation idéale d’une Jérusalem où les cultures se mêlent et s’enrichissent mutuellement dans le creuset du respect, lors d’une trêve pendant la Troisième Croisade. Laurent Hatat choisit d’en moderniser le cadre et le met en scène avec une fluidité remarquable.
 
Catherine Robert


Nathan le sage, de Gotthold Ephraïm Lessing ; mise en scène de Laurent Hatat. Du 3 au 5 décembre 2009.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre