La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -194-ivry

MICHEL SANLAVILLE

MICHEL SANLAVILLE - Critique sortie Théâtre
© D. R.

Publié le 10 janvier 2012

DES MELODIES DU MONDE HAUTES EN COULEURS

LE CONTREBASSISTE MICHEL SANLAVILLE VIENT DE LA CHANSON ET DES MUSIQUES DU MONDE. ARRANGEUR ET ACTEUR DU PROJET, IL FORME AVEC SANDRINE DE ROSA ET BIEN SUR MICHELE BERNARD UN TRIO SCENIQUE COLORE.

« être ensemble longtemps alimente la création, crée la connivence. » Michel Sanlaville
 
Comment avez-vous travaillé Sens dessus dessous ?
Michel Sanlaville : Nous travaillons ce projet depuis des mois, mais c’est surtout pendant la résidence à Ivry que l’alchimie se crée. Cette bulle de travail permet de ne pas décrocher, de garder cette même sève artistique. être ensemble longtemps alimente la création, crée la connivence.
 
Sur un tel récital, vous ne serez pas que musicien…
M. S. : Je conçois mon métier comme « musicien + + », je peux chanter, camper un personnage, passer d’un instrument à l’autre. Je ne me vois pas être le musicien à qui on dit « viens et fais ça ! ». Nous allons jouer de la contrebasse, de la guitare, du violon, du ukulele, des percussions…
 
Les personnalités de ce projet sont multiples…
M. S. : Sandrine joue d’une fantaisie joyeusement étourdie, moi d’une application rigoureuse, les pieds sur terre, sous la direction des deux Michèle. Nous tissons un canevas de couleurs et d’influences selon nos expériences : la chanson, les musiques scandinaves, tziganes ou arabo-andalouses… Ce bouillon culturel crée une palette musicale riche et de véritables mélodies de voyage.

Propos recueillis par Vanessa Fara

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre