La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -156-beethoven

Matthias Brauer

Matthias Brauer - Critique sortie Classique / Opéra
Crédit : Radio France/Christophe Abramowitz

Publié le 10 mars 2008

A chœur ouvert

Depuis septembre 2006, Matthias Brauer dirige le Chœur de Radio-France. Cet ancien membre du Chœur d’enfants de Dresde est un grand spécialiste du répertoire germanique. On attend avec impatience sa préparation du chœur pour la célèbre « Ode à la Joie » de la 9ème Symphonie de Beethoven.

« Nous sommes le seul grand chœur symphonique professionnel en France. »
 
Avant de chanter la 9e Symphonie de Beethoven sous la direction de Kurt Masur en juillet, le Chœur de Radio France la donne en avril dans la réduction pour chœur et piano de Liszt. Comment abordez-vous cette version « de chambre » ?
 
Matthias Brauer : L’an dernier, nous avions interprété la 9ème Symphonie avec l’Orchestre du xviiie siècle et Frans Brüggen. Cette collaboration avec un orchestre composé d’instruments anciens était, pour cette œuvre, une première tant pour le Chœur que pour moi-même. C’est une expérience très intéressante, qui permet d’entendre d’autres couleurs. De la même façon, pour l’adaptation de Liszt, nous recherchons le meilleur équilibre entre le piano et le chœur et une bonne homogénéité entre les pupitres.
 
Le travail sur le répertoire allemand est-il particulier avec un chœur français ?
 
M.B. : Je suis très content du travail avec le Chœur de Radio France dans ma langue maternelle, mais ces questions de nationalité ne sont pas les plus importantes. L’important, c’est le potentiel de chaque ensemble, le son qui lui appartient. C’est à partir de cela que l’on peut construire une interprétation.
 
Votre priorité est-elle un élargissement du répertoire ?
 
M.B. : Je veux rendre son répertoire le plus riche possible. Pour cela, nous continuons à inviter des chefs « spécialisés » mais, en tant que directeur musical, il est normal que j’aborde tous les répertoires : la musique contemporaine, les grandes œuvres avec orchestre, les musiques anciennes a capella ou avec instruments anciens… Nous ne devons pas oublier que nous sommes le seul grand chœur symphonique professionnel en France et que notre première tâche est de jouer avec les orchestres de Radio France.

Propos recueillis par J.-G. Lebrun


Le 19 avril à 16h (au musée d’Orsay, 9ème avec piano) et le 12 juillet à 20h (au Théâtre des Champs-Elysées, 9ème avec orchestre).

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra