La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -159-nanterre

Jean-Pierre Vincent

Jean-Pierre Vincent - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 juin 2008

Une interrogation citoyenne

Après Luca Ronconi en 2006, Jean-Pierre Vincent interroge à son tour Le Silence des communistes, un spectacle né d’un échange épistolaire entre trois militants de la gauche italienne.

Pour Jean-Pierre Vincent, la création de Ronconi du Silence des communistes en 2006 recelait une valeur emblématique générale, politique et humaine, qui dépassait la situation italienne. La proposition scénique a été si pertinente qu’elle accompagne régulièrement les différentes anecdotes politiques qui surviennent depuis. La création française du spectacle au Festival d’Avignon 2007 survenait à la suite des élections présidentielles françaises, de la constitution du gouvernement et de ses premiers pas politiques face au vide sidéral de la gauche. À présent, cette situation a à peine changé tandis que de nouvelles élections ont eu lieu en Italie. Au moment de la création, Berlusconi n’était pas au pouvoir, il l’est de nouveau. L’Histoire rejoint le texte écrit en 2001.
 
Un projet qui n’en finit pas d’accoucher de son propre travail
 
Vincent, de son côté, n’a lu l’intégrale qu’après avoir mis en scène l’adaptation scénique de Ronconi. Du coup, le spectacle présente aujourd’hui deux ou trois paragraphes sur le colonialisme qui, moins adaptés à l’Italie, n’existaient pas dans la version de Ronconi. Le Silence des communistes réfléchit à « la libération d’un certain nombre d’ossifications idéologiques, ce qui peut aider la gauche dans ses retrouvailles avec une pensée ». Vincent, homme de théâtre et de conscience, évoque un spectacle ouvert : « Ce sont des pensées et surtout des questions qui sont à l’œuvre. Si les spectateurs écoutent bien les questions, peut-être auront-ils des réponses. »
 
Véronique Hotte 


Le Silence des communistes, d’après Vittorio Foa, Miriam Mafai, Alfredo Reichlin et la version scénique de Luca Ronconi ; texte et mise en scène de Jean-Pierre Vincent. Du 13 au 27 septembre 2008 à 20h30 ; le dimanche 15h30 ; relâche le lundi.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre