La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -218-Festival SPRING 2014

Entretien / Raphaëlle Boitel

Entretien / Raphaëlle Boitel - Critique sortie Cirque Cherbourg-Octeville La Brèche
© Vincent Beaume Raphaëlle Boitel signe sa première création.

L’Oublié(e)

Comédienne, danseuse et contorsionniste, Raphaëlle Boitel signe sa première création, un conte visuel qui nous emporte dans un voyage aux lisières du rêve et du conscient.

« Ce voyage entre rêve et réel évoque la difficulté du deuil. »

Qui est “l’Oublié(e)“ ?

Raphaëlle Boitel : Il désigne un homme plongé dans le coma depuis des années mais aussi une femme qui passe sa vie à veiller cet être aimé et s’oublie elle-même dans l’attente. Elle finit par chercher à le rejoindre, glisse dans une faille du temps et s’enfonce dans les méandres de l’inconscient. Elle explore alors une réalité parallèle, traverse des réminiscences, des trous de mémoires, des turbulences inconnues… Ce voyage entre rêve et réel évoque la difficulté du deuil, une question qui me taraude depuis une dizaine d’année. Je pars de ma propre expérience pour composer une fantasmagorie qui sublime cette blessure.

Vous citez, parmi vos sources d’inspiration, la peintre et écrivaine Unica Zürn, la sculptrice Camille Claudel ou la danseuse Loïe Fuller. Comment ces artistes ont-elles accompagné votre cheminement ?

R. B. : Au-delà de leurs différences, ces femmes au destin souvent tragiques se caractérisent par leur engagement et par l’exploration de nouvelles voies dans leur art. Elles me fascinent et m’inspirent surtout par l’exigence de leur geste créatif et leurs démarches novatrices. J’ai inséré dans le spectacle des allusions à leur art, comme des clins d’œil. Ainsi, de la danse serpentine de Loïe Fuller, des sculptures de Camille Claudel, des explorations poétiques de la folie d’Unica Zürn…

Comment le cirque se fait-il vecteur de cet imaginaire ?

R. B. : Je crois beaucoup à la force du langage physique, car il peut toucher tout le monde. Nous partageons une condition commune à travers le corps, les sensations. L’émotion peut ensuite provoquer la réflexion. Le cirque par essence porte le dépassement de soi. Il évoque la quête périlleuse de cette femme qui se trouve dans l’entre-deux du rêve. Il se mêle à la danse, à la contorsion, aux images pour composer un univers en mouvement, fantasmatique.

 

Entretien réalisé par Gwénola David

A propos de l'événement

L’Oublié(e)
du Samedi 12 avril 2014 au Samedi 12 avril 2014
La Brèche
Cherbourg-Octeville, France

Le 12 avril à 20h30 à La Brèche.


SPRING, Festival des nouvelles formes de cirque en Basse-Normandie / Cherbourg-Octeville. Du 20 mars au 13 avril 2014. Organisé par La Brèche, Pôle national des arts du cirque de Basse-Normandie / Cherbourg-Octeville. Tél : 02 33 88 33 99. www.festival-spring.eu


La Brèche organise le Festival avec Archipel, Granville / CCN de Caen-Basse-Normandie / Comédie de Caen, CDN de Normandie / Communauté de communes de La Hague / Espace culturel Buisson, Tourlaville / Espace Jean Vilar, Ifs / Le Préau, CDR de Basse-Normandie, Vire / Quai des Arts, Argentan / La Renaissance, Mondeville / Scène Nationale 61, Alençon-Flers-Mortagne au Perche / Théâtre de Caen / Théâtre des Miroirs, La Glacerie / Théâtre municipal de Coutances / Théâtre de saint-Lô / Le Trident, Scène nationale de Cherbourg-Octeville / Villes en Scène – Conseil général de La Manche / Etc.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le spectacle vivant

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le spectacle vivant