La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -181-versailles

DENIS RAISIN-DADRE

DENIS RAISIN-DADRE - Critique sortie Classique / Opéra

HOMMAGE A HENRI IV

A LA TETE DE SON ENSEMBLE DOULCE MEMOIRE, DENIS RAISIN-DADRE DONNE DEUX PROGRAMMES CONSACRES A HENRI IV, DANS LE CADRE DES FESTIVITES CELEBRANT LES 400 ANS DE LA MORT DU ROI.

« Comme Henri IV s’est marié avec Marie de Médicis, nous avons souhaité confronter des danses françaises et des danses italiennes. »
Denis Raisin-Dadre
 
Quel rapport Henri IV entretenait-il avec la musique ?
Denis Raisin-Dadre : Il faut bien avouer que ce n’était pas le roi le plus intéressé par la musique. Son fils Louis XIII l’a été bien davantage. Néanmoins, Henri IV a hérité des différentes institutions musicales : la Chapelle royale pour la musique sacrée, la Chambre du Roy pour les musiques d’intérieur, comme les airs de cour, et l’Ecurie du Roy, qui jouait à l’extérieur, notamment sur les champs de bataille.
 
Au CMBV, vous allez redonner un grand bal comme à l’époque d’Henri IV…
D. R-D. : Comme Henri IV s’est marié avec Marie de Médicis, nous avons souhaité confronter des danses françaises et des danses italiennes. Les premières sont des branles et des gaillardes : des danses que l’on dansait en rond dans les villages comme le montrent par exemple les tableaux de Bruegel. Les danses italiennes sont plus complexes et plus virtuoses, avec notamment des spagnolettas et des canaries. Pour l’occasion, nous nous associons avec la compagnie de danseurs Il Ballarino, l’une des rares à faire de la danse de cette époque.
 
Quel sera l’autre programme que vous interpréterez pour les 400 ans d’Henri IV ?
D. R-D : Il s’agit d’un programme consacré aux airs de cours. C’est un genre sous-évalué, dont le raffinement est typiquement français. Cette musique, souvent en demi-teinte, est d’ailleurs très liée à la langue. J’ai découvert Pierre Guédron, dont nous jouerons différents airs, grâce au CMBV. C’est un compositeur au charme extraordinaire !

Propos recueillis par Antoine Pecqueur


Grand bal à la Cour : le 8 décembre à 21h à la Galerie des Batailles. Airs de cour à la chambre du roi : le 14 décembre à 21h à la Galerie des Batailles.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la musique classique

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Classique / l'Opéra