La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Focus -154-dullin-charles

Bambi, elle est noire mais elle est belle…

Bambi, elle est noire mais elle est belle… - Critique sortie Théâtre

Publié le 10 janvier 2008

Les pièges de l’intégration

Bambi la Sénégalaise a quitté l’Afrique pour Antoine et la France, la puanteur du camembert et les préjugés hexagonaux.

« C’est le cadeau que mon fils nous a rapporté d’Afrique. Elle est noire mais elle est belle. » dit la belle-mère française de Bambi qui l’accueille du bout du cœur dans une classe et un pays complaisamment installés dans des préjugés raciaux méprisants et comiques. Maïmouna Gueye, toute de colère et d’ironie, de force et de fragilité, de lucidité et de naïveté, raconte les douleurs d’une enfance violentée par les hommes et la pauvreté, les mirages du rêve occidental, la trahison du prince charmant et les revers brutaux imposés par une France à l’esprit encore profondément marqué par les réflexes simplificateurs de la bonne conscience coloniale. Un texte incisif et drôle, émouvant et terrible, salvateur et nécessaire.
 
Catherine Robert


Bambi, elle est noire mais elle est belle…, texte et interprétation de Maïmouna Gueye ; mise en scène de Jacques Allaire. Les 11 et 12 janvier 20h30 à la Salle Odette et Gilbert Prinçay de Valenton.

A propos de l'événement


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre