La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Entretien Christophe Martin

Festival Faits d’Hiver

Festival Faits d’Hiver - Critique sortie Danse Paris
Crédit : DR Légende : Christophe Martin pour le festival Faits d’Hiver

Publié le 4 janvier 2013 - N° 205

Christophe Martin, directeur artistique de Micadanses, nous présente les enjeux du festival Faits d’Hiver. Un projet, et de multiples connexions…

Dans quel contexte se situe le festival et quel est son lien avec Micadanses ?

Christophe Martin : Le festival a été créé avant que l’Association pour le Développement de la Danse à Paris prenne en charge le lieu de Micadanses et ses studios de danse. Le Festival est à la fois un moment fort et public, mais c’est aussi l’élan initial qui nous a inscrits dans le paysage chorégraphique. Il est clair que le projet Micadanses rentre en écho et en résonnance avec le festival, notamment à travers les résidences, mais Faits d’Hiver a des objectifs de programmation qui sont autonomes.

Quels sont-ils ?

C. M. : Aujourd’hui l’offre de programmation sur Paris et la très proche banlieue parisienne ressemble à un fromage à trous. Dans Paris, la proposition chorégraphique est extrêmement diverse, et en même temps extrêmement tendue entre deux extrémités : les superstars et les inconnus. Entre les deux, il y a une espèce de grand vide dans lequel s’engouffre Faits d’Hiver. Il manquait l’idée d’un festival, resserré dans le temps, avec plusieurs partenaires, et consacré uniquement à la danse contemporaine. Les lieux de diffusion sont devenus de vrais partenaires, avec un échange artistique et une mise en place administrative et de partage. Ce sont des engagements communs et j’y tiens beaucoup. Depuis longtemps notre enjeu est d’accueillir des chorégraphes qui sont dans une phase de reconnaissance, et qui grâce au festival et à leurs créations vont pouvoir franchir une étape dans leur parcours, les menant à davantage de reconnaissance. Cette année, la nouveauté est de faire venir des compagnies du même acabit, mais de l’étranger. Nous développons d’autres partenariats, par exemple avec l’Australie. J’accueille deux australiens dans Faits d’Hiver, Matthew Day et Sandra Parker, dans l’idée d’une collaboration avec le Dancehouse de Melbourne : comme c’est un lieu qui a aussi des studios, l’échange va se développer sur des pratiques, et c’est là que l’articulation avec les résidences est intéressante.

La résonnance dont vous parliez s’exerce à l’endroit de Tatiana Julien, dont vous avez emmené le solo jusqu’au Festival d’Avignon cet été, première étape du travail qui est créé pour Faits d’Hiver…

C. M. : Oui, c’est une génération qui se réinstalle, qui se réapproprie l’écriture de la danse. Comme Camille Ollagnier qui a suivi exactement le même parcours qu’elle, de 2011 à 2013, et qui présente aujourd’hui Les Garçons sauvages.

Que dire de Tal Beit Halachmi, qui travaille autour du texte ?

C. M. : C’est une interprète bien repérée dans le théâtre et la danse, avec une présence extrêmement particulière, puissante, dramatique, qui fait véritablement vibrer. Elle a, ce qui est très rare, l’autorisation de Pierre Guyotat pour travailler sur son texte. C’est un rendez-vous exceptionnel qui permet de travailler sur cette frange de danse-théâtre.

Le 11 février est une soirée particulière, en marge de la programmation…

C. M. : Il fallait trouver une occasion pour lancer, en partenariat avec le CDC du Val-de-Marne, notre site www.editiondanse.com et en parler. Ce site est dédié à l’édition en danse. On peut y trouver des livres consacrés à la danse, publiés par des éditeurs classiques et que l’on trouve dans le réseau normal de distribution des livres, et puis tous les livres que la danse produit et qui ne sont pas distribués. L’idée est de regrouper toutes les initiatives et de leur donner les moyens de se développer. A terme, on pourra y consulter tous les lieux ressources, et une plateforme consacrée aux thèses, à la recherche.

Propos recueillis par Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Festival Faits d’Hiver
du Jeudi 24 janvier 2013 au Samedi 23 février 2013


Du 24 janvier au 23 février 2013. www.faitsdhiver.com
x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse