La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Face Nord

Face Nord - Critique sortie Théâtre saint denis Académie Fratellini
Quatre garçons dans le vent pour une Face Nord à gravir. Crédit : Vincent Muteau

Académie Fratellini Conception Compagnie Un Loup pour l’Homme

L’Académie Fratellini met en lumière les deux acrobates Alexandre Fray et Frédéric Arsenault à travers le travail de leur compagnie Un Loup pour l’homme. Retour sur Face Nord, un quatuor qui porte la marque de leur fraternité, confrontée à elle-même dans la douceur et la brutalité.

C’est à travers leur duo Appris par Corps que le porteur et le voltigeur se sont fait connaître : une façon alors neuve d’aborder le porté acrobatique, où la seule combinaison de figures, l’un reposant sur l’autre, ne suffisait plus à raconter leur histoire. Au lieu de cela, ils s’engouffraient dans un jeu où la franche amitié rivalisait d’inventivité pour guider leurs gestes vers une autre culture du porté ou du main à main. Entre franche empoignade ou contact émouvant, ils jouaient sur la frontière ténue entre plaisir et douleur, entre risque et mesure. S’attraper, se malmener, mais aussi prendre soin de l’autre, constituaient les règles d’un jeu fort attachant. Leur deuxième pièce Face Nord a constitué une nouvelle étape dans cette recherche, où le tandem a réuni deux autres hommes pour pousser plus loin la « virile attitude ». Avec une différence de taille : le rapport au public, qui, dans le quatuor, s’organise dans une grande proximité avec les interprètes. Les spectateurs, installés sur des bancs en quadri-frontal, sont à touche-touche avec ce qui se passe, les gestes frôlant parfois leurs visages ! Alexandre Fray et Frédéric Arsenault ont choisi de reproduire, plutôt que la piste d’un cirque, presque un ring de boxe entouré de tribunes. L’analogie au sport ne s’arrête d’ailleurs pas là. A la source de leur inspiration, se trouve la volonté de confronter leur pratique au geste sportif, dans la dimension de prouesse, mais aussi d’adversité. La mise en costume le souligne avec humour, mais reste anecdotique compte tenu du déroulement de la suite du spectacle.

Etre ensemble sous le poids des autres

Face Nord s’annonce en effet davantage comme un nouvel Everest à gravir, celui d’une cohabitation à quatre. C’est comme un jeu qui organise leurs relations : les voilà bondissant pour traverser une rivière imaginaire, s’essayant à saute-mouton sur leurs dos à toute épreuve… Dans cette étrange tribu de sherpas, on se marche dessus, on se transporte, on se saisit, on s’empoigne, dans la sueur, la douleur, et le sourire. La forme à quatre leur permet de tester des façons d’être ensemble, comme une architecture des corps contrainte par l’espace réduit et clos du plateau. Une pyramide humaine devient une arche, portée au maximum de sa poussée jusqu’au risque de la chute ; un corps devient un pont, transportant un autre… Supporter le poids se fait au prix du renoncement de son propre confort et de l’oubli même de soi. Au final, c’est l’exemple d’une fraternité en marche et en partage qui se joue sous nos yeux, suant à grosses gouttes, même à l’aveuglette quand ils se cherchent et se jaugent.

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Face Nord
du Mardi 14 avril 2015 au Dimanche 19 avril 2015
Académie Fratellini
1 Rue des Cheminots, 93210 Saint-Denis, France

le 14 à 14h, les 16 et 17 à 19h30, le 19 à 16h. Tél. : 01 72 59 40 30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre