La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

George Kaplan

George Kaplan - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre de la Tempête
De quoi George Kaplan est-il le nom ? Crédit photo : Bertrand Faure

Théâtre de la Tempête / Texte et mise en scène Frédéric Sonntag

Publié le 25 mars 2015 - N° 231

L’auteur et metteur en scène Frédéric Sonntag s’empare du non-personnage de La Mort aux trousses d’Hitchcock pour questionner les processus narratifs, aux lisières de la fiction et de la réalité.

Connaissez-vous George Kaplan ? Ce nom aussitôt prononcé s’embrume dans une aura de mystère, prend multiples figures et glisse d’une identité à l’autre. Car le personnage fantôme de La Mort aux trousses, chef-d’œuvre d’Hitchcock, justement recouvre un leurre, une fiction inventée par les services secrets qui, au gré d’un mauvais hasard, finit par prendre vie. Fasciné par la confusion entre réel et virtuel qu’opèrent nos sociétés ultra-médiatisées, l’auteur et metteur en scène Frédéric Sonntag s’empare du sujet et compose une comédie noire sur les enjeux politiques de la fiction, « c’est-à-dire tout aussi bien les grands récits hollywoodiens, le storytelling politique, les campagnes publicitaires, ou les histoires bêtifiantes du divertissement spectaculaire. ». Avec une redoutable habilité, il tresse trois récits, reliant un groupe activiste clandestin en pleine crise identitaire, une équipe de scénaristes en quête de concept pour une série télé commanditée par un client discret et le gouvernement invisible d’une grande puissance menacée par un danger insaisissable.

Tout le monde et personne

Autant d’histoires qui s’enchevêtrent dans une spirale sans fin, où « George Kaplan » devient l’avatar d’un chaos universel et des peurs collectives. Entre les trois séquences, séparées par des courts-métrages, Frédéric Sonntag s’amuse en effet à insérer des indices ici et là, reprend des détails d’une situation à l’autre, trame des liens ténus, invitant le spectateur à démêler ce fil narratif complexe, qui se tend et se détend pour créer l’illusion d’une intrigue aussi unique que multiple. S’agit-il de réalités parallèles, de séquences successives, des tribulations d’un imaginaire débridé ? Les cinq comédiens s’en donnent à cœur joie dans ce jeu de rôle vertigineux, passant d’un personnage à l’autre en quelques accessoires et postures. Oscillant entre le naturalisme et l’ironie, voire la parodie, ils sèment sans cesse le trouble et emboîtent les fictions dans une mise en abyme déconcertante. Plus qu’un brillant exercice de style, cette pièce étrange questionne notre processus de construction du sens, notre besoin de rationalisation et les schèmes qui guident notre lecture du réel. Une aventure de spectateur aussi drôle que captivante…

Gwénola David

 

A propos de l'événement

George Kaplan
du Jeudi 7 mai 2015 au Dimanche 7 juin 2015
Théâtre de la Tempête
Route du Champ de Manoeuvres, 75012 Paris, France

à 20h, sauf dimanche à 16h, relâche lundi. Tél. : 01 43 28 36 36. Spectacle vu au Théâtre Paris-Villette. Durée : 1h35. Le texte est publié aux Éditions Théâtrales. Et aussi, le 02 avril 2015, au Théâtre de Thouars, scène conventionnée (79) et le 14 avril 2015, à L'Hectare, scène conventionnée de Vendôme (41).


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre