La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Entretien / Claudia Stavisky

Entretien / Claudia Stavisky - Critique sortie Théâtre Lyon Théâtre Les Ateliers
La metteure en scène Claudia Stavisky. Crédit : Hector Palister

Théâtre Les Ateliers - Lyon / de Penelope Skinner / mes Claudia Stavisky

En Roue libre Claudia Stavisky poursuit son exploration des écritures contemporaines avec En Roue Libre* : première pièce de l’auteure britannique Penelope Skinner créée en France. Entre intime et politique, une échappée mordante sur les traces d’une femme libre…

La majorité de vos mises en scène s’attache à mettre en lumière des écritures contemporaines. Pouvez-vous revenir sur la relation que vous entretenez avec les dramaturgies d’aujourd’hui ?

Claudia Stavisky : Avant d’arriver à la direction du Théâtre des Célestins, en 2000, je ne créais pratiquement que des pièces contemporaines. Beaucoup des textes que j’ai mis en scène ont été des premières créations en France. J’ai toujours eu une relation extrêmement forte et naturelle avec les écrivains vivants. Je trouve passionnant de travailler sur une œuvre écrite par un artiste qui vit à la même époque que moi, qui porte un regard sur les événements que je suis moi-même en train de vivre. Les auteurs d’aujourd’hui m’éclairent profondément sur le monde, ils m’aident à le comprendre.

 

C’est la première fois qu’une pièce de Penelope Skinner est mise en scène en France. Comment pouvez-vous présenter l’écriture de cette jeune auteure britannique ?

C. S. : Ce que je trouve extraordinaire dans son écriture, c’est qu’elle parvient, à partir d’une langue absolument quotidienne, à travers des séquences extrêmement concrètes, à faire surgir un univers qui porte la marque des grandes aventures humaines d’aujourd’hui. Je suis sûre que En Roue libre est une pièce qui restera, dans l’Histoire du théâtre, comme une des pièces importantes de ce début de XXIème siècle.

 

« Les auteurs d’aujourd’hui m’éclairent profondément sur le monde, ils m’aident à le comprendre. »

 

Il s’agit d’une comédie…

C. S. : Oui, et comme Penelope Skinner est britannique, sa vision de la comédie est une vision mordante, incisive, libre, audacieuse… Et donc, dans sa pièce, les mécanismes qui font rire sont eux aussi libres et audacieux, cruels, méchants. A tout moment En roue libre peut se transformer en tragédie, peut nous faire passer du rire aux larmes. A travers des archétypes sociaux en rapport avec les gens de sa génération, c’est-à-dire la petite trentaine (l’intégrisme vert, la boboïsation de la petite bourgeoisie urbaine, le remplacement du désir par la pornographie…) Penelope Skinner traite de l’éternelle question du désir.

 

Est-ce pour vous une pièce féministe ?

C. S. : Très certainement. Et elle n’épargne personne ! Car elle s’attaque également, avec violence, à la façon dont tous les stéréotypes féministes ont été avalés, digérés, et sont à présent recrachés dans nos sociétés occidentales. Sa pièce ne traite pas du féminisme, elle traite des femmes, ce qui n’est pas la même chose. En Roue libre est le parcours initiatique d’une jeune femme d’aujourd’hui qui cherche désespérément à vivre, en se libérant des enfermements. J’aborde ce texte en compagnie d’un très beau groupe de comédiens (ndlr, David Ayala, Éric Berger, Valérie Crouzet, Patrick d’Assumçao, Nathalie Lannuzel, Julie-Anne Roth). La direction d’acteur a été, comme souvent, au centre de mon travail : avec, comme objectif, de célébrer le quotidien, afin de le transcender et de faire naître un théâtre épique. 

* Texte français de Dominique Hollier et Sophie Magnaud. 

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

En Roue Libre
du Mercredi 7 janvier 2015 au Samedi 4 avril 2015
Théâtre Les Ateliers
5 Rue Petit David, 69002 Lyon, France

Du 7 janvier au 1er février 2015. Du mardi au samedi à 20h ; le dimanche à 16h ; les samedis 17, 24 et 31 janvier à 16h et 20h. Tél. : 04 72 77 40 00. www.t-la.org. www.celestins-lyon.org


Egalement au Théâtre de Poche à Genève du 9 au 22 mars 2015, au Théâtre de Gleizé les 27 et 28 mars, au Théâtre du Vellein à Villefontaine les 31 mars et 1er avril, au Lissiaco à Lissieu les 3 et 4 avril.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre