La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Comment vous racontez la partie ?

Comment vous racontez la partie ? - Critique sortie Théâtre Lyon _Théâtre des Célestins
Dominique Reymond, Romain Cottard et Zabou Breitman, acteurs de grand talent. © Pascal Victor/ArtcomArt

En tournée / texte et mes Yasmina Reza

Publié le 17 décembre 2014 - N° 228

Auteure de diverses pièces dont Art (excellent !) et Le Dieu du Carnage, Yasmina Reza met en scène sa dernière pièce avec un remarquable quatuor d’acteurs. Une comédie autour de l’identité sociale de l’écrivain, et davantage une satire plaisante qu’une exploration de la figure de l’auteur.  

Une bonne rasade de tristesse à la Edward Hopper dans le très beau décor de Jacques Gabel… La scène inaugurale crée un sentiment d’artificialité et de vide. Puis installation dans le lieu central de l’action : l’espace polyvalent de Vilan-en-Volène, salle de banquets et de manifestations culturelles. « Mes chers amis, Monsieur le Maire, je vous remercie d’être venus, plus nombreux que jamais, assister à cette première soirée du troisième cycle des Samedis littéraires de Vilan-en-Volène ».  Quatre personnages. Nathalie Oppenheim (Zabou Breitman) a écrit le roman primé et désormais célèbre Le Pays des lassitudes, soit l’histoire d’un couple à bout de souffle, où le personnage principal, auteure, explore notamment sa relation à la littérature et à son roman Comment vous racontez la partie. Roland (Romain Cottard), responsable culturel et poètes à ses heures perdues, est très heureux d’accueillir la romancière à Vilan-la-Volène. Rosanna Ertel-Keval (Dominique Reymond), enfant du pays devenue critique reconnue, connaissant tous les gens qu’il faut et même davantage, interroge l’écrivain. Lors du cocktail qui achève la soirée, le trio est complété par le maire (André Marcon ou Michel Bompoil), politiquement sans étiquette, énergique, plein d’allant et concret. La mise en abyme prend évidemment le public à témoin, joue de divers effets, alimente et aiguise quelques réflexions sur les enjeux de la littérature, et le dialogue peu aisé entre la journaliste et la romancière, qui ne souhaite ni se confier ni commenter son oeuvre, souligne les différends. Diverses thématiques surgissent. Le rôle de l’expression de soi dans la fiction, le rapport entre auteur et narrateur, le destinataire de l’écriture…

Omnipotence du jeu social

Eblouissante comme toujours, Dominique Reymond est parfaite dans son rôle de journaliste qui envisage un peu trop son métier comme une œuvre. Zabou Breitman est impressionnante, son jeu remarquablement nuancé révèle toutes les facettes du personnage dans sa jolie robe à fleurs. Romain Cottard est lui aussi impeccable, à la fois touchant et drôle. Le cocktail de fin de soirée libère un peu paroles et sentiments mais poursuit en coulisses le jeu social, malgré quelques accents de vérité, de  furtifs dévoilements et une belle chanson en chœur masquant la solitude de chacun. Ce qui  domine donc dans la pièce, et ce qui finalement la limite, c’est l’omnipotence de ce jeu social, un jeu littéral qui prend presque toute la place, et laisse en de trop brefs éclats affleurer la “vraie vie“, ou la mélancolie, telle que Tchekhov peut la suggérer. La comédie demeure pétillante. Grâce au jeu théâtral du quatuor et aux relations qui se tissent, l’ensemble est plaisant et divertissant.

Agnès Santi

A propos de l'événement

Comment vous racontez la partie ?
du Mardi 6 janvier 2015 au Vendredi 6 février 2015
_Théâtre des Célestins
Place des Célestins, 69002 Lyon, France

Du 6 au 17 janvier à 20h, dimanche à 16h, relâche lundi. Tél : 04 72 77 40 00.


Espace Jean Legendre à Compiègne, le 20 janvier.Théâtre de la Ville à Luxembourg, les 23 et 24 janvier.Le Colisée à Roubaix, le 27 janvier.L’Arc-en-Ciel à Rungis, le 30 janvier.Odyssud à Toulouse, du 3 au 6 février. Puis tournée jusqu’en mars. Spectacle vu au Théâtre du Rond-Point. Durée : 1h50. 


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre