La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien / 3 questions à Fawzy Al-Aiedy

Entre deux roseaux, l’enfant

Entre deux roseaux, l’enfant - Critique sortie Avignon / 2016 Avignon Avignon Off. Théâtre La Luna
Entre deux roseaux, l'enfant, spectacle musical à partir de 2 ans. © SimonBarral-Baron

THEATRE LA LUNA / SPECTACLE MUSICAL THEATRALISE / TOUT PUBLIC A PARTIR DE 2 ANS

Publié le 26 juin 2016 - N° 245

Hautboïste classique de formation, nourri d’art occidental (de Mozart à Rimbaud) autant que de culture du Proche-Orient (son premier disque Silence (1976) était inspiré par la poésie traditionnelle irakienne), le chanteur et oudiste Fawzy Al-Aiedy a construit, depuis son arrivée en France en 1971, un parcours fécond. Il signe pour la première fois un spectacle musical théâtralisé destiné au jeune public, dans une mise en scène de Denis Woelffel. 

Comment est né ce projet ?

Fawzy Al-Aiedy : Depuis toujours, je cultive un goût pour les musiques qui rapprochent les hommes et inventent plus qu’elles ne répètent. Quand j’étais petit, à Bassorah, en Irak, je n’ai pas eu accès aux livres, ni aux musiques pour enfants. Pour cela, j’ai décidé en 1982 de recueillir des textes et de composer des chansons pour enfants.  Deux albums ont vu le jour, en 1998 et 2009. Parallèlement, m’est venue l’envie de partager cette démarche à travers la scène… J’aime être au contact des publics, petits et grands, être sincère, partager l’émotion, avec le choix de l’exigence artistique.

Quelle est l’histoire d’Entre deux roseaux, l’enfant ?

F. A-A : C’est l’histoire de Nassim rêvant de devenir un oiseau. Il se nourrit des chansons et comptines qu’un oiseau migrateur lui rapporte de ses voyages. Entre deux roseaux, l’enfant se passe dans les marais du sud de l’Irak où des milliers d’oiseaux se donnent rendez-vous pour chanter entre deux roseaux. Des bateaux chargés de marchandises viennent du monde entier dans le port de Bassorah. On a vu naître à cet endroit la première écriture du monde, d’où l’idée des calligraphies du grand calligraphe irakien Hassan Massoudy, qui deviennent des dessins animés.

« Choisir la voie de la création dont le fer de lance est la dualité entre Orient et Occident. »

Ce spectacle fait se rencontrer Orient et Occident…

F. A-A : Depuis toujours, mon double bagage culturel me pousse à choisir la voie de la création dont le fer de lance est la dualité entre Orient et Occident, ce qui m’amène à consolider les ponts entre ces deux cultures. Il m’est apparu au fur et à mesure des années nécessaire d’aller vers les publics en les initiant à ma culture d’origine, celle du Proche-Orient mal connue en Europe. La valorisation de la diversité culturelle me paraît importante dans notre société, ainsi que créer du lien entre l’art, la culture et le social.

 

Propos recueillis par Jean-Luc Caradec

A propos de l'événement

Entre deux roseaux, l'enfant
du Jeudi 7 juillet 2016 au Dimanche 31 juillet 2016
Avignon Off. Théâtre La Luna
1 Rue Séverine, 84000 Avignon, France

à 9h30 (relâches les 8 et 9). Tél. 04 90 86 96 28.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes