La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon / 2024 - Gros Plan

« En tongs au pied de l’Himalaya » de Marie-Odile Weiss, l’expérience d’une mère d’enfant autiste

« En tongs au pied de l’Himalaya » de Marie-Odile Weiss, l’expérience d’une mère d’enfant autiste - Critique sortie Avignon / 2024 Avignon Avignon Off. Théâtre du Chêne Noir
© Géraldine Rostant-Canu Marie-Odile Weiss dans En tongs au pied de l’Himalaya

Théâtre du Chêne Noir / Texte de Marie-Odile Weiss / Mise en scène de Julie Bargeton

Publié le 2 juin 2024 - N° 323

Dans son seule en scène En tongs au pied de l’Himalaya, Marie-Odile Weiss témoigne de la transformation qu’elle a vécue en tant que mère d’un enfant autiste. Et déclare à celui-ci son amour.

Pour raconter sa relation à son fils Ismaël, Marie-Odile Weiss – simplement nommée « Marie » dans la pièce – commence par le début dans En tongs au pied de l’Himalaya : sa naissance, le 3 juin 2011. Les joies et leurs peurs de l’accouchement laissent toutefois rapidement place à un autre vertige, plus grand et surtout plus durable : celui qui prend la jeune mère quand, deux ans et demi plus tard, elle se retrouve de nouveau à l’hôpital pour son fils dont les crises, l’hypersensibilité aux bruits et aux odeurs ou encore les angoisses multiples posent question. Diagnostic : TSA, ou « Trouble du Spectre Autistique ». Depuis le moment où elle associe pour la première fois à Ismaël le mot « handicap » jusqu’aux dix ans environ de son enfant, cette maman nous livre toutes les difficultés, tous les doutes auxquels elle doit faire face, ainsi que toutes les joies qu’elle rencontre sur son chemin.

La leçon de l’autisme

Interprété par l’autrice elle-même, mis en scène par Julie Bargeton, ce seul en scène présente l’accent de vérité du témoignage. Sa force réside dans le renversement des points de vue qui s’y opère : plutôt que de se concentrer sur les apprentissages de l’enfant, sur son intégration à la société, c’est l’éveil de la mère qui est mis en avant. C’est en effet presque une révolution que réalise Marie, qui se définit au début du spectacle comme étant « complètement nulle en responsabilités » et absolument inculte en matière d’autisme. Jouant en plus de son propre rôle tous les personnages qu’elle rencontre sur son parcours – médecins, amis et inconnus –, Marie-Odile Weiss dit sa transformation, son ouverture progressive à l’Autre, en particulier celui que la société rejette à ses marges. Également réalisé en podcast, En tongs au pied de l’Himalaya va être adapté au cinéma.

Anaïs Heluin

A propos de l'événement

En tongs au pied de l’Himalaya
du samedi 29 juin 2024 au dimanche 21 juillet 2024
Avignon Off. Théâtre du Chêne Noir
8bis, rue Sainte-Catherine, 84000 Avignon

à 14h15. Relâche les 1, 8 et 15 juillet. Tél. : 04 90 86 74 87. Durée : 1h10.

x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes