La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Une légère blessure

Une légère blessure - Critique sortie Avignon / 2018 Avignon Avignon Off. Théâtre des Halles
Johanna Nizard dans Une légère blessure. Crédit : Giovanni Cittadini Cesi

Théâtre des Halles / de Laurent Mauvignier / mes Othello Vilgard

Publié le 22 juin 2018 - N° 267

Laurent Mauvignier a écrit le monologue d’une femme blessée qui, comme les enfants, gratte la croûte d’une blessure apparemment anodine jusqu’à la faire saigner à nouveau. Johanna Nizard l’interprète avec intensité.

« Une citadine à somnifère et à états d’âme, une bourgeoise qui fait de l’argent, du jogging et des mystères et incarne peut-être à elle seule une part de l’Occident fissuré » : voilà comme les créateurs de ce spectacle présentaient l’héroïne imaginée par Laurent Mauvignier lors de sa création, au Théâtre du Rond-Point, en novembre 2016. Le personnage n’est pas forcément très sympathique : elle s’adresse à la bonne qu’elle a choisi étrangère et qui demeure dans le mutisme de la cuisine, où elle devra revenir pour ranger après avoir fait la cuisine, puisque sa patronne avoue être piètre ménagère. Pendant que le dîner se prépare, la femme s’adresse à l’extra embauchée pour que tout soit parfait et évoque ses souvenirs, ses amies et des amants, en sachant qu’elle peut avouer ce qu’elle a toujours tu, puisque son auditrice ne peut la comprendre. Petit à petit, « elle dit tout. Sans pudeur, jusqu’au secret lointain, son trauma, jusqu’à sa légère blessure », qui ne s’est jamais refermée.

Abyssale noirceur

Son récit « n’est pas un déroulé qui pourrait circonscrire des interrogations comme on circonscrirait un incendie, c’est plutôt, au contraire, le plongeon vers le cœur de la fournaise, l’endroit secret qui brûle le cœur de cette femme ». La mémoire se reconstitue par bribes et éclats et se recompose comme un puzzle : « ce n’est pas seulement le récit d’une femme à une autre – même si cette relation à deux est un jeu de dupes –, c’est d’abord et surtout l’histoire d’un récit qu’une femme se fait à elle-même, au risque, en se racontant, de se rencontrer ». Laurent Mauvignier a écrit ce récit, mis en scène par Othello Vilgard, en pensant à la voix de Johanna Nizard, qui l’interprète : « une voix profonde et rocailleuse, dit-il, mais aussi gouailleuse, suffisamment ironique pour tenir à distance la violence la plus aiguë et pour, dans le même mouvement, lui rendre son épaisseur tragique, sa puissance, sa noirceur ».

 

Catherine Robert

A propos de l'événement

Une légère blessure
du Vendredi 6 juillet 2018 au Dimanche 29 juillet 2018
Avignon Off. Théâtre des Halles
4, rue Noël-Biret, Avignon

à 19h30 ; relâche les lundis. Tél. : 04 32 76 24 51. A partir de 12 ans.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes