La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Trafic

Trafic - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre national de la Colline.
Pascal Rénéric et Jean-Charles Clichet dans Trafic, de Yoann Thommerel. Crédit Photo : Pascal Gely

Théâtre national de La Colline / de Yoann Thommerel / mes Marie-Christine Soma et Daniel Jeanneteau

Publié le 24 avril 2014 - N° 220

Marie-Christine Soma et Daniel Jeanneteau mettent en scène, au Théâtre national de La Colline, le premier texte publié de Yoann Thommerel. Un spectacle propret duquel ressortent deux comédiens : Pascal Rénéric et Jean-Charles Clichet.

Il a 34 ans, est écrivain, directeur-fondateur de la revue de poésie Grumeaux et de la maison d’édition grmx. Il a publié, aux éditions Les Petits matins (collection Les Grands Soirs), un texte hybride qui place le lecteur face à deux trentenaires désœuvrés – Fanch  et Midch – que l’on voit, sur plusieurs saisons, vivre et résister aux pressions de la normalité sociale. L’un des deux rêve d’ailleurs, ne parle que de partir, loin, sans jamais quitter le garage dans lequel est stationné le vieux Renault Trafic qu’il a acheté pour le grand jour. Quant à l’autre, il reste à ses côtés, dans une sorte d’inertie marginale qui crée, pourtant, des moments de gaieté, d’entrain, d’excès, de connivence. « Trafic est une pièce de théâtre contaminée par du roman (à moins que ce ne soit l’inverse), par la poésie aussi, déclare Yoann Thommerel. (…) En décloisonnant les genres, j’ai cherché à créer au sein même de l’écriture une instabilité et des débordements qui épouseraient ceux de mes personnages. » Ces sortes de déséquilibres passent par des effets de mise en page, de typographie, par l’insertion de pictogrammes et l’utilisation de digressions explicatives apparaissant, au sein du texte, comme des sous-dossiers informatiques.

Un texte hybride, version 2.0

Loin d’être factice, cette inventivité formelle, conjuguée à une belle maîtrise d’écriture, produit une dynamique et un mouvement de contemporanéité que l’on ne retrouve pas dans la mise en scène de Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma (les deux artistes cosignent également la scénographie et les lumières du spectacle). C’est d’ailleurs ce qui manque à cette représentation assez lisse, sans grande surprise, qui ne rend que partiellement compte de l’imaginaire et du caractère novateur du texte de Yoann Thommerel. Heureusement, le duo formé par Jean-Charles Clichet (Fanch) et Pascal Rénéric (Midch) – aux côtés d’Edith Proust et de François Tizon, qui ne déméritent pas – impose peu à peu la tendresse et l’humour qui servent de basse continue à ce road movie au point mort. L’allant, la générosité, la profondeur décalée dont ils font preuve vont particulièrement bien aux deux adolescents attardés que sont Fanch et Midch. Sachons gré aux deux co-metteurs en scène d’avoir su, malgré tout, guider leurs interprètes sur la voie de cette humanité.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Trafic
du Jeudi 8 mai 2014 au Vendredi 6 juin 2014
Théâtre national de la Colline.
15 Rue Malte Brun, 75020 Paris, France

Petit Théâtre. Du 8 mai au 6 juin 2014. Du mercredi au samedi à 21h, le mardi à 19h, le dimanche à 16h. Spectacle vu lors de sa création à la Maison de la Culture d’Amiens. Durée de la représentation : 2h05. Tél. : 01 44 62 52 52. www.colline.fr


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre