La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

The Valley of Astonishment

The Valley of Astonishment - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre des Bouffes du Nord
Marie-Hélène Estienne Crédit photo : Alvaro García

Marie-Hélène Estienne / Théâtre des Bouffes du Nord / Recherche théâtrale de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne

Publié le 24 avril 2014 - N° 220

Fidèle complice de Peter Brook depuis le milieu des années 1970, Marie-Hélène Estienne cosigne, avec le grand homme de théâtre, la création de The Valley of Astonishment. Après L’Homme qui en 1993 et Je suis un phénomène en 1998, une nouvelle avancée au sein des « monts et vallées du cerveau humain ».

Quel lien existe-t-il entre The Valley of Astonishment et vos deux précédentes créations sur le cerveau humain ?

Marie-Hélène Estienne : Cette nouvelle recherche est comme un écho aux deux précédentes. C’est la suite, le prolongement. Peter a voulu retourner vers l’esprit humain. C’est quelque chose qui le passionne et qui devrait, également, intéresser beaucoup de spectateurs. Car explorer ce sujet revient à se demander comment on vit. C’est une quête sur l’être humain, sur le mystère que constitue le fonctionnement de notre esprit. Mais The Valley of Astonishment sera bien sûr complètement différent de L’Homme qui et de Je suis un phénomène. Pour cette nouvelle recherche, nous avons travaillé en liaison étroite avec un groupe de trois comédiens (ndlr, Kathryn Hunter, Marcello Magni et Jared McNeill) et de deux musiciens (ndlr, Raphaël Chambouvet et Toshi Tsuchitori). C’est vraiment un travail d’ensemble.

Quelles voies ce travail emprunte-t-il ?

M.-H. E. : Les voies de la recherche. A 89 ans, Peter est encore suffisamment libre pour chercher, pour prendre des risques. Nous effectuons un travail d’exploration au quotidien. Un travail qui nous amène à nous ouvrir à quelque chose que nous ne connaissons pas, que l’on a en nous sans le savoir. On ne connaît jamais, à l’avance, l’objet qui sera sur scène. Il n’y a aucune décision arbitraire prise en amont du travail de recherche. Nous sommes tous comme des équilibristes. Nous espérons ne pas tomber !

« A 89 ans, Peter Brook est encore suffisamment libre pour chercher, pour prendre des risques. »

Ce qui signifie que vous n’êtes pas en mesure de nous dire de quoi ce composera cette nouvelle création ?

M.-H. E. : Bien sûr, nous avons des pistes. Nous avons réalisé des improvisations durant une période de travail, à L’Ecole Lecoq. Mais 15 jours avant la première (ndlr, date de l’entretien), il nous reste encore beaucoup de choses à trouver, à expérimenter. Le mieux, pour donner une idée de ce que devrait être The Valley of Astonishment, est de citer un extrait de la sixième vallée de la Conférence des oiseaux, de Attar, qui sera utilisé à la fin du spectacle : « Quand on entre dans la vallée de l’Etonnement, on est en proie à la tristesse et aux gémissements. Là les soupirs sont comme des épées – et chaque souffle est une amère plainte. Ce ne sont que lamentations – que douleurs – qu’ardeur brûlante – c’est à la fois le jour et la nuit et ce n’est ni le jour ni la nuit. (…) Comment dans son étonnement l’homme pourra-t-il avancer dans cet endroit ? ».

Vous travaillez aux côtés de Peter Brook depuis près de 40 ans. Qu’est-ce qui vous surprend encore chez lui ?

M.-H. E. : Justement le fait qu’après toutes ces années, il arrive encore à me surprendre ! Et je dirais aujourd’hui plus que jamais. Il est tellement vivant, tellement présent, c’est un être merveilleux. Chaque jour passé avec lui est une nouvelle occasion de ne pas s’ennuyer, de s’intéresser au monde.

Entretien réalisé par Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

The Valley of Astonishment
du Mardi 29 avril 2014 au Samedi 31 mai 2014
Théâtre des Bouffes du Nord
37 bis Boulevard de la Chapelle, 75010 Paris, France

Spectacle en anglais surtitré en français. Du 29 avril au 31 mai 2014. Du mardi au samedi à 20h30, matinées les samedis à 15h30. Relâches dimanches, lundis et le 1er mai. Tél. : 01 46 07 34 50. www.bouffesdunord.com


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre