La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Thélonius et Lola de Serge Kribus, mise en scène de Zabou Breitman

Thélonius et Lola de Serge Kribus, mise en scène de Zabou Breitman - Critique sortie Théâtre Oullins Théâtre de La Renaissance
Crédit : Christian Raynaud de Lage Légende : Sara Brannens (Lola) et Charly Fournier (Thélonius)

Tournée/Théâtre de la Renaissance / Texte de Serge Kribus / mes Zabou Breitman

Publié le 28 octobre 2019 - N° 281

La metteuse en scène et réalisatrice Zabou Breitman fait partager son coup de cœur pour Thélonius et Lola, conte contemporain, petite forme dramatique écrite par Serge Kribus, auteur avec lequel elle collabore pour la première fois.

Si cette nouvelle création s’adresse de façon privilégiée aux jeunes spectateurs, elle est également de nature à émouvoir tous ceux qui aiment encore à s’aventurer sur les chemins du conte avec une candeur retrouvée. Jouant des codes du merveilleux, Serge Kribus – distingué à de nombreuses reprises en tant qu’auteur et, de longue date, très engagé dans la transmission et la pédagogie – imagine dans Thélonius et Lola la rencontre entre une petite fille « pas si petite que ça » et un chien, certes perdu et sans collier, mais franchement doué. Pour les langues – n’en maîtrise-t-il pas trois : la sienne, celle des chats, la nôtre ? – mais pas seulement, car ce représentant de la race canine est aussi chanteur, musicien, philosophe à ses heures. « L’universalité de cette rencontre » note Zabou Breitman, qui a choisi de la mettre en scène en tant qu’artiste associée à La Maison de la Culture d’Amiens, « est l’endroit rêvé pour conter la fable de l’humanité, celle des inégalités, et celle des rapprochements ». Dans sa drôlerie, dans ses inventifs et pertinents décalages, la pièce touche au cœur de sujets contemporains sensibles, sans avoir l’air d’y toucher.

Un spectacle très léché

« Comme dans tous les spectacles que j’ai montés, où dans les films que j’ai réalisés, il n’y a pas de message qui viendrait se plaquer au texte, ou expliquer davantage ce qui se dit déjà, mais plutôt un élan, une place pour l’aventure », confie la metteure en scène. Evitant tout didactisme, elle préfère parier sur l’intelligence sensible du spectateur comme sur sa capacité imaginative, et cela se manifeste, sur le plateau, dans tous les secteurs du jeu. Des poétiques évocations scénographiques signées par Salma Bordes aux jeux de lumières de Stéphanie Daniel en passant par les costumes conçus par Zabou Breitman en collaboration avec Bertrand Sachy, les accessoires de Christophe Perruchi, les acrobaties réglées par Yung-Biau Lin, la chorégraphie de Nadejda Loujine, la musique originale du violoniste et compositeur Eric Slabiak, inspiré par le répertoire des musiques d’Europe de l’Est : tout invite à quitter le monde réel pour filer une métaphore poétique qui ouvre sur d’autres possibles. Au cœur de ce dispositif pensé dans ses moindres détails avec une économie d’artifices sont les acteurs dont il faut saluer les prestations. Charly Fournier, en vraie bête de scène, fait merveille dans le rôle du chien Thélonius. Et l’incarnation de Lola par Sara Brannens, dépourvue de mimiques d’enfantillages faciles, est très convaincante.   

Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens

A propos de l'événement

Thélonius et Lola
du Vendredi 15 novembre 2019 au Samedi 16 novembre 2019
Théâtre de La Renaissance
7, rue Orsel, 69 600 Oullins

Le vendredi 15 novembre 2019 à 19h, le samedi 16 novembre 2019 à 16h. Tout public à partir de 6 ans. Tél : 04 72 39 74 91. Durée : 1h.


Spectacle vu lors de sa création à La Maison de La Culture d’Amiens.


En tournée


L’Onde, Vélizy-Villacoublay, les 11 et 12 décembre 2019. La Criée, Théâtre national de Marseille, du 9 au 11 janvier 2020. Théâtre du Chevalet, Noyon, les 16 et 17 janvier. MC93 Bobigny, du 22 au 25 janvier 2020. Anthéa, Théâtre d’Antibes, du 28 janvier au 1er février 2020. Théâtre Jean Vilar, Saint-Quentin, le 6 février 2020. Comédie de Saint-Etienne, du 17 au 19 mars 2020. Théâtre Charles Dullin, Le Grand-Quevilly, les 29 et 30 mars 2020. Théâtre Paris-Villette, du 2 au 19 avril 2020.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre