La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Sylvain Maurice met en scène « La Campagne » de Martin Crimp, une partition théâtrale merveilleusement orchestrée !

Sylvain Maurice met en scène « La Campagne » de Martin Crimp, une partition théâtrale merveilleusement orchestrée ! - Critique sortie Théâtre Sartrouville Théâtre de Sartrouville et des Yvelines - CDN
Isabelle Carré et Yannick Choirat dans La Campagne, mise en scène de Sylvain Maurice. © Christophe Raynaud de Lage

En tournée

Publié le 24 novembre 2022 - N° 305

Pour sa dernière création en tant que directeur du Théâtre de Sartrouville et des Yvelines, le metteur en scène Sylvain Maurice nous offre une partition théâtrale merveilleusement orchestrée. Quelle finesse et quelle acuité dans cette incarnation du texte de Martin Crimp : Isabelle Carré, Manon Clavel et Yannick Choirat forment un trio magnifiquement disharmonique, qui surprend et réjouit.

Voilà un théâtre qui ne vise pas à raconter une histoire, un théâtre elliptique, pointu, qui laisse çà et là des pans d’ombre, qui se défait de toute certitude pour laisser infuser le doute.  Minutieusement structurée, la partition textuelle de Martin Crimp met en place un jeu de questions / réponses qui creuse sans relâche et progresse à la manière de poupées russes qui s’ouvriraient non pas vers le même mais vers de subtiles et percutantes variations, vers une foule d’interrogations, obsédantes et incertaines. Admiratif de l’auteur, « dialoguiste exceptionnel »,  Sylvain Maurice a mis en scène avec succès Dealing With Clair (Claire en affaires) en 2011, autour d’un jeune couple et d’une transaction immobilière qui tourne mal. Dans cette nouvelle création aussi, ça déraille : le miroir que tend Martin Crimp aiguise les névroses, toujours surprend et interroge sans rien résoudre. Nous sommes à la campagne, où s’est installé un couple de quadragénaires citadins, Richard, médecin, et Corinne, femme au foyer. Leurs enfants demeurent hors champ, dormant dans leur chambre ou occupés auprès d’une baby-sitter. Un soir, Richard revient à la maison avec une jeune fille dans les bras, Rebecca, qu’il a trouvée étendue sur le bas-côté de la route. Puis son associé Morris téléphone, comme souvent, et déplore que Richard ait annulé ses visites de l’après-midi – un homme en est mort.

Une précision subtile et percutante

Servie par un éblouissant  trio de comédiens, la mise en scène de Sylvain Maurice fait vivre admirablement le texte, avec une précision millimétrée et une plasticité des sentiments qui n’oublient ni l’ironie ni la cruauté de cette tragédie domestique revisitée par l’auteur britannique. Rappelant le piquant et le poids des non-dits des œuvres de  Pinter, les relations se teintent ici d’absurde ; la langue provoque de rudes volte-face et transforme les affects quasi instantanément. La superbe scénographie signée par le metteur en scène inscrit l’action dans un espace épuré, comme évidé de tout ce qui fait la vie habituelle d’une maison familiale, restent la vaste table où sonne un téléphone d’antan, des fleurs comme une trace ou un souvenir d’une douceur bucolique fantasmé, et de hauts murs mouvants où cohabitent obscurité et lumière. Les micros amplifient les voix, comme pour mieux montrer les effets de la langue, qui génère un risque permanent. Fatalité ou pas, le couple est plombé par des rapports de domination, d’emprise, auxquels tente d’échapper Corinne. Isabelle Carré l’incarne de manière extraordinaire, réussissant non seulement à épouser la gamme immense et complexe des sentiments qui la saisissent, mais aussi à nous émouvoir profondément. Sa performance est sidérante. Manon Clavel accorde à la jeune et brillante Rebecca une force vive empreinte d’autorité, malgré son évidente fragilité. Coincé dans ses désirs contradictoires, Yannick Choirat est l’homme, mû par un instinct de possession, dépassé parfois. Grâce à une direction d’acteur au cordeau, l’amplitude joueuse et inquiétante du texte nous parvient dans sa pleine mesure. Bravo !

Agnès Santi

A propos de l'événement

La Campagne
du mardi 22 novembre 2022 au samedi 26 novembre 2022
Théâtre de Sartrouville et des Yvelines - CDN
Place Jacques Brel, 78500 Sartrouville

à 20h30 sauf le 24 à 19h30 et le 26 à 18h. Tél : 01 30 86 77 79. www.theatre-sartrouville.com


En tournée au Théâtre Montansier, Versailles, du 1er au 3 décembre 2022 ; à la Comédie de Picardie, Amiens, du 7 au 9 décembre ; au Théâtre du Rond-Point, Paris, du 5 au 22 janvier 2023 ; au Théâtre national de Nice, du 26 au 28 janvier 2023.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre