La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Gros Plan

Suresnes cités danse

Suresnes cités danse - Critique sortie Danse Suresnes Théâtre Jean Vilar
Crédit : Jean-Louis Fernandez (S)acre de David Drouard fait sa première à Suresnes Cités Danse.

Théâtre Jean Vilar / Festival

Publié le 18 décembre 2017 - N° 261

Beaucoup de créations pour cette nouvelle édition, dont un grand nombre de coproductions, font de ce festival un rendez-vous incontournable.

Le Festival s’ouvre autour de la nouvelle pièce de David Drouard qui, avec Hubris il y a deux ans, avait étonné par son univers gestuel et visuel très marqué. Brouillant déjà les repères autour des identités du corps, il continue de nous mener par le bout du nez en créant un Sacre du printemps exclusivement féminin (qu’il intitule (S)acre), y compris à travers les musiciennes live, et conçoit la représentation comme un concert de danse. Ajoutons à cela sa collaboration avec l’architecte paysagiste de renom Gilles Clément, et nous voici plongés dans un tableau chorégraphique, végétal et musical proche d’une fresque tribale. La première soirée Cités danse connexions met ensuite en scène des danseurs dans leur lien à l’image. Pour François Lamargot, c’est à sa propre image qu’il s’agit de se confronter avec Reflets, façon miroir, dans un duo-duel étonnant. Chez Sonia Duchesne, un film préfigure l’action et ses extraits offrent un dialogue avec la danse aux confins de la fiction et de la réalité. La partie immergée de l’iceberg ne dérogera sans doute pas à la théâtralité et à l’humour qu’on lui connaît…

Se frotter aux obstacles

Deux représentants de la nouvelle vague du hip hop sont également invités. Amala Dianor s’appuie sur des danseuses d’exception pour un duo en forme de rencontre autour d’une langue commune : Une (avec Marion Alzieu et Sandrine Lescourant). Vient également Jann Gallois, qui confirme son talent avec sa première pièce de groupe, Quintette, jouant des liens qui unissent les corps et les flux de la musique. La vraie découverte se nichera-t-elle dans le travail de Julien Saint Maximin et Camille Régneault ? Ces deux-là font de la discipline du break le point de départ de leur création, et prennent au pied de la lettre l’expression Dos au mur. Etre acculé et pour autant danser, jouer de la frontière physique et symbolique, se frotter aux obstacles, voici un programme qui ne manque pas de promesses. Sinon, il sera toujours temps de venir découvrir où en est Blanca Li avec la scène électro, puisqu’après Elektro Kif puis son film Elektro Mathematrix, elle revient avec son nouvel opus Elektrik. Ou choisir Andrew Skeels et sa veine plus contemporaine dans la création Finding Now. A moins que l’on reste sur les Cartes Blanches de Mourad Merzouki à ses danseurs, ou sur le retour de la soirée des 25 ans du Festival, un succès de l’année dernière orchestré par Farid Berki.

 

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

Suresnes cités danse
du Vendredi 12 janvier 2018 au Dimanche 11 février 2018
Théâtre Jean Vilar
16 Place Stalingrad, 92150 Suresnes, France

Tél. : 01 46 97 98 10.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur la Danse

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse