La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Qui-vive

Qui-vive - Critique sortie Théâtre Paris Le Monfort
Qui-vive ou la magie décortiquée. CR : Nathaniel Baruch

Le Monfort / Thierry Collet et Eric Didry

Publié le 24 février 2014 - N° 218

Des expériences de magie nouvelle, qui tentent de renouveler le genre, celle de Thierry Collet et Eric Didry est probablement l’une des plus stimulantes. A découvrir, Qui-vive à la fois décortique la manipulation et régénère la sidération.

A première vue – plateau aux couleurs criardes et tenue sportswear décontractée -, on ne se dit pas que Thierry Collet et ses deux acolytes, Carmelo Cacciato et Kurt Demey, sont venus pour renouveler l’esthétique du genre. Mais il ne faut pas se fier aux apparences. C’est bien la leçon du spectacle. Méfions-nous ! Restons sur le qui-vive. Les apparences, surtout quand elles sont produites par des magiciens, vous détournent volontiers de la réalité. L’air bonhomme, l’art tranquille des virtuoses bien en main, le trio démarre ainsi son show façon bonneteau, avec des gobelets et des boules qui virevoltent, disparaissent, grossissent, rapetissent, se transforment et réapparaissent comme par magie… Une routine. Un classique de la prestidigitation. On le sait, les magiciens bonimentent, rusent, détournent votre attention d’un côté pour mieux vous jouer un tour de l’autre. De vrais pickpockets. Notre désir est de les court-circuiter, notre  plaisir de ne jamais y arriver. Alors les trois complices reviennent sur le passe-passe auquel ils viennent de s’adonner. Le décortiquent. L’exhibent. Délivrent enfin leurs « trucs ». Pour  révéler à la fin qu’ils vous ont encore embobiné.

Le trio pénètre les secrets intimes

Est-ce un hasard si le vocabulaire technique de la magie se rapproche de celui de la finance ? «Dépôt», «change», «transfert» sont dans ces deux sphères des termes référencés. Derrière la mise à nu des procédés de son art, Thierry Collet renvoie en fait sans cesse, avec finesse, à tous les prestidigitateurs du quotidien. Professionnels de la communication et autres spécialistes du marketing, la manipulation est à l’œuvre dans bien des domaines que le spectacle effleure avec malice. Acmé dans ce registre, le mentalisme revisité version internet est époustouflant : en apparence, simplement à l’aide d’informations récoltées sur le Web, le trio pénètre les secrets intimes de personnes choisies au hasard dans la salle… C’est donc qu’ici la magie reprend du sens et ne se réduit pas à une suite de tours où la seule virtuosité du magicien se donne à admirer. Sans rien enlever au plaisir d’ébahissement du spectateur, quand il se fait berner, Thierry Collet, qui a conçu ce spectacle avec Eric Didry, enrichit son travail d’un propos et d’une théâtralité renouvelés, tout en ruptures et mises en abyme, dans un registre où l’on cherche autant à bluffer qu’à émanciper. Afin de faire de la magie, comme il le souhaite, et comme il y parvient, « un outil de questionnement de notre libre arbitre ».

Eric Demey

A propos de l'événement

Qui-vive
du Mercredi 5 mars 2014 au Dimanche 16 mars 2014
Le Monfort
106 Rue Brancion, 75015 Paris, France

Du 5 au 16 mars dans le cadre du festival (des) illusions. Du mercredi au samedi à 19h, dimanche à 15h. Tél : 01 56 08 33 88. Spectacle vu à l'Agora d'Evry. Durée : 1h15


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre