La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Olivier Saccomano et Nathalie Garraud présentent Institut Ophélie, un objet théâtral problématique

Olivier Saccomano et Nathalie Garraud présentent Institut Ophélie, un objet théâtral problématique - Critique sortie Théâtre Gennevilliers T2G - Théâtre de Gennevilliers
Institut Ophélie, de Nathalie Garraud et Olivier Saccomano. © Jean-Louis Fernandez

T2G – Théâtre de Gennevilliers

Publié le 13 janvier 2023 - N° 306

Le texte est d’Olivier Saccomano, la mise en scène de Nathalie Garraud. Les deux artistes, directeur et directrice du Théâtre des 13 vents – Centre dramatique national de Montpellier (où Institut Ophélie a été créé, en octobre dernier) présentent le second volet de Hamlet, Ophélie, un diptyque au T2G – Théâtre de Gennevilliers. Un objet théâtral problématique.

Il y a eu Un Hamlet de moins, proposition créée en juin 2021 au Festival Le Printemps des Comédiens, à Montpellier. Il y a, aujourd’hui, Institut Ophélie, seconde partie d’un diptyque engendrant, à partir des motifs dramaturgiques liés aux destins des deux personnages shakespeariens, un théâtre de climats et de chemins de traverse. Ce théâtre s’attache à chercher, à sonder, à inventer, à décaler, pour parler, dans le spectacle actuellement présenté au T2G – Théâtre de Gennevilliers, des assignations faites aux femmes, depuis des siècles, au sein des sociétés patriarcales. Remarquablement interprétée par les membres de la troupe associée au Théâtre des 13 vents (Mathis Masurier, Cédric Michel, Florian Onnéin, Conchita Paz, Lorie-Joy Ramanaidou, Charly Totterwitz), ainsi que par Maïka Radigales, Karim Daher et Mitsou Doudeau, la représentation élaborée par Nathalie Garraud et Olivier Saccomano est une œuvre qui impose à la fois sa beauté et ses limites.

Des climats et des chemins de traverse

Objet problématique, au sens propre du terme, Institut Ophélie pose de multiples questions. Celle de l’adresse et de la narration au théâtre. Celle du lien que l’on parvient (ou non) à créer avec les publics. Celle de la vivacité artistique d’un travail… D’un éclat esthétique indéniable, cette proposition prouve que de belles images ne suffisent pas à rendre opérant le théâtre qu’elles nourrissent lorsque les charges poétique et politique qui s’en dégagent manquent de force. Certains tableaux sont splendides. La comédienne Conchita Paz, qui incarne la figure centrale du spectacle, révèle une présence tout à fait frappante. Baigné de musiques célèbres (la Mascarade de Khatchatourian, O Solitude de Purcell, Valse triste de Misraki…), fréquenté par des personnalités que l’on n’identifie qu’à la lecture du texte (Warhol, Beauvoir, Deleuze, Guattari…), Institut Ophélie accumule références et lignes de fuite clandestines sans activer les mécanismes de la pensée ou de l’inspiration. On aimerait être emporté, inspiré, déplacé, mais on reste à distance, en attente de choses qui ne se montrent pas.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Institut Ophélie
du jeudi 12 janvier 2023 au lundi 23 janvier 2023
T2G - Théâtre de Gennevilliers
41 avenue des Grésillons, 92230 Gennevilliers

Le lundi, le jeudi et le vendredi à 20h, le samedi à 18h, le dimanche à 16h. Relâche le mardi et le mercredi.


Durée de la représentation : 1h35.


Tél. : 01 41 32 26 26.


www.theatredegennevilliers.fr


Egalement le 7 mars 2023 au Liberté - Scène nationale de Châteauvallon, les 14 et 15 mars à L'Empreinte - Scène nationale Brive-Tulle, du 23 au 25 mars à La Comédie - Centre dramatique national de Reims, les 30 et 31 mars au Théâtre du Bois de l'Aune à Aix-en-Provence, les 13 et 14 avril au Théâtre du Grand Marché - Centre dramatique national de l'Océan indien à La Réunion, les 19 et 20 mai aux Halles de Schaerbeek à Bruxelles.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

[sibwp_form id=1]

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre