La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Norma Jeane

Norma Jeane - Critique sortie Théâtre Val-de-Reuil Théâtre des Chalands
Maryse Poulhe et Marion Malenfant, magistrales dans Norma Jeane. Crédit photo : Bellamy

D’après Blonde de Joyce Caroll Oates, des écrits de Don Wolfe, des rapports d’autopsie, du F.B.I., de la police du comté de Los Angeles & des interviews de Marilyn Monroe / traduction, adaptation et mes John Arnold

Publié le 24 avril 2014 - N° 220

John Arnold s’inspire librement de Blonde, le roman de Joyce Caroll Oates, le mêle à d’autres documents sur Marilyn Monroe, et en propose une éblouissante et palpitante adaptation théâtrale.

Qui était-elle vraiment ? Née Norma Jeane Mortenson le 1er juin 1926, baptisée Norma Jeane Baker et enterrée en août 1962 avec le pseudonyme qu’elle avait choisi parce qu’il croisait le patronyme de sa grand-mère et l’allitération affriolante de la « Mmmmm girl » : pour tous, elle est Marylin Monroe, fantasme cinématographique absolu. Pour tous, sauf pour elle, incapable d’incarner l’icône, et demeurant la petite Norma Jeane, privée de père et le cherchant dans tous les hommes (« My heart belongs to Daddy »), parfaite hystérique cherchant un maître sur lequel régner, jusqu’à rencontrer le pervers Kennedy et ses sbires de la CIA. Fin de partie, rideau sur les affres existentielles et le malheur d’avoir été Marylin, sans jamais parvenir à faire le bonheur de Norma Jeane. Mais comment devient-on Marylin, ce paradoxe étrange : pure abstraction et pourtant quintessence de la chair, concept peroxydé frigide et stérilisé par les avortements, cependant emblème du plaisir ? Il y a du sentiment et de la sensualité, de la sueur et des coups, des larmes et du sperme dans cette histoire d’une petite fille mal aimée, maumariée, trop étreinte et trop abandonnée.

Comédie carnivore et festin théâtral

John Arnold réussit le tour de force de ne jamais sombrer dans le pathos : l’intrigue avance, en équilibre entre un réalisme sidérant de vérité et un expressionnisme clownesque qui typifie les personnages en en exacerbant les traits. Le rire escorte l’horreur dans cette « comédie carnivore », telle que la sous-titre son créateur. Sur un plateau quasi nu, tout apparaît des décors évoqués, de la chambre minable, où la mère schizophrène élève son enfant, au pensionnat sordide, où la petite est reléguée à l’abri de la folie maternelle, des paillettes des studios à la chambre aux draps d’or du libidineux Kennedy, en passant par la maison de Long Island où Miller voit s’étioler sa blonde. Cette suggestion presque magique tient à la remarquable création sonore de Marc Bretonnière, aux magnifiques lumières d’Olivier Oudiou, et surtout à l’extraordinaire interprétation des comédiens. Entre tous – et tous sont éblouissants de justesse, de naturel et de véracité –, Marion Malenfant, qui incarne Norma Jeane, est littéralement époustouflante. Petite fille jouant à la poupée ou poupée pour adultes s’amusant à la coiffer, la diriger, la photographier, lui arracher le cœur et les entrailles, la jeune comédienne joue d’une palette expressive hallucinante : on a du mal à croire qu’elle a été l’enfant du début du spectacle quand on la voit apparaître dans le costume meringué de la Marylin à la maturité déglinguée. John Arnold est un de ces rares comédiens à pouvoir vampiriser l’attention par sa seule présence sur un plateau : mais il sait aussi transmettre ce génie à ceux qu’il dirige, et ce spectacle l’installe dans la cour des très grands.

Catherine Robert

A propos de l'événement

Norma Jeane
du Mardi 6 mai 2014 au Vendredi 13 juin 2014
Théâtre des Chalands
Place des Chalands, 27100 Val-de-Reuil, France

Le 6 mai à 20h30. Tél. : 02 32 59 44 24. Théâtre 95, allée du Théâtre, 95000 Cergy-Pontoise. Le 15 mai à 19h et le 16 à 20h30. Tél. : 01 30 38 11 99. Théâtre de Vitré, 2 rue de Strasbourg, 35500 Vitré. Le 23 mai à 20h45. Tél. : 02 23 55 55 80. CDN de Besançon, Franche-Comté, esplanade Jean-Luc Lagarce, 25000 Besançon. Les 11 et 12 juin à 19h et le 13 à 20h. Tél. : 03 81 88 55 11. Spectacle vu au Théâtre 13 / Seine. Durée : 2h30.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre