La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Danse - Critique

New Creation, une traversée fascinante par Bruno Beltrão

New Creation, une traversée fascinante par Bruno Beltrão - Critique sortie Danse Saint-Quentin-en-Yvelines Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines
Crédit : Wonge Bergmann Encore un tour de force réalisé par Bruno Beltrão dans sa nouvelle création

La Filature/Espace 1789 / Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines

Publié le 28 novembre 2022 - N° 305

On connait la déferlante Beltrão et son hip hop sans concession. Sa nouvelle création, une fois de plus, pose une danse qui ne cesse de questionner à la fois les corps, leurs liens, et le regard du spectateur, magistralement bousculé.

Deux danseurs qui tressaillent, et, au loin, un corps qui chute lourdement, accompagné du souffle d’un autre. Puis une traversée en duo, dans une découpe lumineuse qui laisse voir une tête abandonnée au creux des mains. Pour cette nouvelle pièce, Bruno Beltrão prend le temps d’une ouverture énigmatique, posant des images plutôt qu’une énergie. Exit la vague qui nous submerge et qui balaye tout sur son passage ; le chorégraphe brésilien semble vouloir guider notre regard, organisant des focus sur les têtes, les mains, les doigts qui dessinent l’espace, sculptant les groupes comme des tableaux vivants, imbriquant les corps. Beaucoup d’actions se déploient et le spectateur se fait promener de l’un à l’autre des neuf danseurs qui enchaînent les rencontres, maîtrisent les isolations, installent des postures dans des fulgurances de détails qu’il faut parfois attraper au vol. Les images se forment et se déforment, mais la lenteur est feinte : les corps sont comme des piles électriques qui portent à l’intérieur une rage de danser inépuisable. La lourdeur est palpable, l’ambiance pesante.

Un autre hip hop, enfin

Pas de repères musicaux, l’univers sonore se compose de réminiscences de bruits venus de l’extérieur, de nappes, de notes indéfinies posées aléatoirement, tout comme ces incursions lumineuses fluctuantes. À mesure que les scènes s’enchaînent, le rythme s’accélère mais le hip hop de Beltrão n’est pas de celui qui se compte de huit en huit. C’est au contraire un flot de subtilités dans un océan de virtuosité, qui échappe à toute tentative de séduction. Zéro racolage dans cette écriture qui maîtrise l’ambigüité : comment distinguer ce qui relève de la violence, ou alors de l’entraide ? Se tient-on à l’autre pour se sauver ou pour l’empêcher ? Le discours politique qui accompagne le spectacle, comme un témoin profondément ancré dans la situation sociale du Brésil, met au jour la notion de contradiction portée par les corps. S’ensuit une séquence de break au sol absolument fascinante, très loin des figures toutes faites dont on nous abreuve habituellement. Des traversées hallucinantes à gravité renversée montrent que le corps porte en lui cette force d’opposition, et une puissance folle qu’incarne ensuite le krump porté par les deux danseuses du groupe. Pas de titre véritable pour cette « Nouvelle Création » ? Nul besoin : les corps engagés dans cette écriture si singulière et acérée évacuent toute tentative de formalisation ou de description, et laissent le spectateur à sa réflexion. Ça déplace, et ça fait un bien fou.

Nathalie Yokel

A propos de l'événement

New Creation
du vendredi 9 décembre 2022 au samedi 10 décembre 2022
Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines
place Georges Pompidou, 78000 Saint-Quentin-en-Yvelines.

à 20h30. Tél. : 01 53 45 17 17.


Espace 1789, 2-4 rue Alexandre Bachelet, 93400 Saint-Ouen. Les 6 et 7 décembre 2022 à 20h.


La Filature, 20 allée Nathan Katz à Mulhouse. Le 14 décembre 2022 à 20h.www.lafilature.org /Rens 0389362828


Spectacle vu au CENTQUATRE – Paris.


 


x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur la Danse