La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

Miss Nina Simone d’après Gilles Leroy, mise en scène de Anne Bouvier

Miss Nina Simone d’après Gilles Leroy, mise en scène de Anne Bouvier - Critique sortie Théâtre Paris Théâtre La Scène Parisienne
Miss Nina Simone, mis en scène par Anne Bouvier. Crédit : DR

d’après Gilles Leroy / mes Anne Bouvier

Publié le 21 février 2020 - N° 285

Anne Bouvier et Jina Djemba présentent leur adaptation théâtrale de « Nina Simone, roman », de Gilles Leroy, sur le plateau de La Scène Parisienne. Un spectacle traversé de chansons qui, malgré des qualités, réduit l’image de Nina Simone à des stéréotypes.

Sa voix, jusque-là posée, se met subitement à trembler en retenant un sanglot. Des larmes lui montent aux yeux alors qu’elle répond en anglais, assise devant un piano, à Eve Ruggieri qui lui demande si elle regrette la carrière de concertiste classique qu’elle n’a pu faire à cause de sa couleur de peau. « Oui, je la regrette. Je suis triste de ne pas être devenue la première pianiste classique noire. Je crois que si cela avait été le cas, j’aurais été plus heureuse. Je ne suis pas vraiment heureuse à l’heure actuelle... » On est en 1991. Nina Simone est filmée par les caméras de Musiques au cœur. L’émotion qui traverse la musicienne alors âgée de 58 ans, plus de 40 ans après avoir été refusée à l’entrée du prestigieux Curtis Institut de Philadelphie, stupéfie. Et bouleverse. Cette blessure vive et profonde est au cœur du destin cabossé qu’éclaire l’écrivain Gilles Leroy dans « Nina Simone, roman », portrait littéraire de la grande artiste disparue en 2003. Un ouvrage de près de 300 pages (publié en 2013, chez Mercure de France) dont se sont emparés la metteuse en scène Anne Bouvier et la comédienne-chanteuse Jina Djemba (elles en cosignent l’adaptation) pour un court spectacle entremêlant chansons et scènes de théâtre.

Une existence excessive et chaotique

Cette proposition scénique d’1h15 revient sur quelques épisodes des dernières années que Nina Simone passa dans le Sud de la France, à Carry-le-Rouet, sans parvenir à transmettre la profondeur humaine qui ressort du texte de Gilles Leroy. Le roman écrit par le lauréat du Prix Goncourt 2017 (pour Alabama Song, autobiographie fictive de Zelda Fitzgerald) est loin de l’hagiographie. Il prend son temps et dessine, par touches précises, les principales lignes d’une existence excessive et chaotique. Interprété par une comédienne et un comédien (Jina Djemba est au côté de Paul Nguyen ou de Valentin de Carbonnières) et un musicien jouant en direct de divers instruments (Julien Vasnier), Miss Nina Simone vaut essentiellement pour sa dimension musicale et pour l’atmosphère poétique qui l’accompagne (la scénographie est de Jean Haas, les lumières de Denis Koransky). Car la partie purement théâtrale du projet se contente de stéréotypes. Capricieuse, alcoolique, colérique, fruste…, la Nina Simone qui se présente à nous n’est qu’une version caricaturale du personnage complexe, sensible composé par Gilles Leroy. Comme si elle ne se laissait observer qu’à travers le reflet d’un miroir déformant, la chanteuse se dérobe à nous. Et n’offre que la perspective décevante d’un rendez-vous manqué.

Manuel Piolat Soleymat

A propos de l'événement

Miss Nina Simone d’après Gilles Leroy, mise en scène de Anne Bouvier
du Dimanche 2 février 2020 au Lundi 27 avril 2020
Théâtre La Scène Parisienne
34 rue Richer, 75009 Paris

Le lundi à 21h, le dimanche à 15h. Durée de la représentation : 1h15. Tél. : 01 40 41 00 00. www.tlsp.paris


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre