La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Jazz / Musiques - Agenda

Minino Garay

Minino Garay - Critique sortie Jazz / Musiques
L’œil malin, Minino Garay a dans les mains tous les rythmes du monde latin.

Publié le 10 janvier 2009

Gare à vos pieds : le percussionniste argentin est de retour avec un nouvel album.

Ceux qui hantent les clubs de la nuit connaissent cette silhouette massive, ses larges épaules enfoncées dans ce cou de taureau, sa poigne de fer dans un esprit de velours. Sur scène ou à la ville, Minino Garay ne passe pas inaperçu. Depuis qu’il s’est installé à Paris, le natif de Cordoba s’est fait un prénom, multipliant les prises de participation. Il a joué avec l’ONB, Julien Lourau, Daniel Mille, Laurent de Wilde, Magic Malik, Dee Dee Bridgewater mais aussi avec la plupart de ceux qui forment la vaste communauté argentine, à commencer par les parrains Tata Cedron et Juan José Mosalini. Sans oublier de mener, tambour battant, une carrière sous son nom, dont témoignent plusieurs disques. Des galettes forcément frappées du sceau d’un éclectisme esthète. En la manière, « Kilombo » emmenait son sens du groove sur le terrain de l’électricité limite psyché. Quant à son nouvel opus, « Que Lo Pario ! », on peut sans se tromper imaginer qu’il va encore bousculer quelques clichés qui collent à la peau des latinos.

Jacques Denis


Le vendredi 30 janvier, à l’Alhambra (75). Tél. 01 40 20 40 25. Places : 22 €.

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Jazz

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Jazz / les Musiques