La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Gros Plan

Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes

Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes - Critique sortie Avignon / 2018 Avignon Avignon Off. La Factory
© Théâtre K Gérald Dumont

La Factory / texte de Charb / conception et lecture Gérald Dumont

Retour à Avignon de la lecture / spectacle de la lettre de Charb, finalisée deux jours avant l’attentat du 7 janvier 2015 qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo.

« Un jour, pour rire, il faudra que je publie toutes les lettres de menaces  que j’ai reçues à Charlie Hebdo de la part de fascistes cathos et de fascistes musulmans. » Charb ne rit plus avec les copains. Lui et ses camarades furent assassinés dans les locaux de Charlie Hebdo par deux types pour qui chaque balle lâchée est une manière de servir Dieu de la meilleure façon possible. Un scandale absolu qui hélas valide les craintes que l’ex-directeur de Charlie Hebdo exprime dans cet essai, achevé deux jours avant l’attentat. Il y déplore la vindicte qui a frappé le journal, accusé de « mettre de l’huile sur le feu » et de racisme antimusulman. Il y déplore aussi l’essor et la fausseté du concept d’islamophobie, qui ne lutte pas contre le racisme mais contre le blasphème, et en cela défend l’islam plutôt que les musulmans, définis en tant qu’entité religieuse au lieu de communauté plurielle. Se moquer des islamistes radicaux n’est pas fustiger tous les musulmans : il faut être de bien mauvaise foi pour ne pas faire la différence. Le sujet en tout cas déchaîne les passions, fait peur et fait vendre.

Antiraciste plutôt qu’islamophobe

Après une timide présence l’an dernier, Gérald Dumont revient faire entendre pendant toute la durée du festival la lettre de Charb sur une scène de théâtre : heureuse initiative. Force est de constater que certaines des analyses de Charb frappent par leur pertinence : « Le militant antiraciste d’hier est en train de se transformer en boutiquier hyperspécialisé », dit-il par exemple. Quels dessins ferait-il pour moquer tous ces indignés bas du front prompts à se lancer dans des diatribes en défense exclusive des musulmans, à aménager des « ateliers racisés », à s’accommoder bien trop facilement d’un antisémitisme décomplexé qui se nourrit entre autres d’une obsession du conflit israélo-palestinien, à entretenir l’idée d’une fatalité malsaine plutôt qu’à dénoncer la barbarie dans son horreur et sa complexité. Le racisme anti-arabe, qui ne date pas d’hier, est exacerbé par le terrorisme, et combattre le racisme implique au contraire de promouvoir sur tout le territoire la liberté, l’égalité et la fraternité. Sans bêtement catégoriser les citoyens en deux cases : les dominants et les dominés. Sans occulter les hypocrisies et complaisances des chantres de l’islamophobie. On peut ne pas apprécier et même détester la ligne éditoriale de Charlie Hebdo, mais nous serons nombreux j’espère à aller écouter la lettre de Charb. Avec une pensée pour nos chers grands-parents, qui n’étaient pas français. Tous étaient pauvres – ils ont été exploités, humiliés, raillés. L’un, dénué de tout, enfant affamé, brillante intelligence, dévora adulte les livres. L’autre, juif, vit tous ses proches arrêtés et assassinés sans aucun motif. Attachés à leurs traditions singulières, ils n’ont pas fait allégeance à la haine. Ils sont devenus des antiracistes au sens large, le seul qui vaille.

Agnès Santi

A propos de l'événement

Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes
du Vendredi 6 juillet 2018 au Dimanche 29 juillet 2018
Avignon Off. La Factory
4, rue Bertrand, Avignon

à 22h10,  relâche les 10, 17 et 24 juillet. Tél : 09 74 74 64 90.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes