La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Entretien

Les tables tournantes mes par Mirabelle Rousseau

Les tables tournantes mes par Mirabelle Rousseau - Critique sortie Théâtre Ivry-sur-Seine Théâtre Antoine Vitez
Crédit photo : Eric Garault La metteuse en scène, Mirabelle Rousseau

Théâtre Antoine Vitez Scène d’Ivry/ Les tables tournantes / mes Mirabelle Rousseau

La nouvelle création du Collectif TOC (Théâtre Obsessionnel Compulsif), coutumier de choix de textes singuliers, et dont la metteuse en scène Mirabelle Rousseau est la directrice artistique, ne propose rien de moins qu’une grande traversée de l’aventure spirite.

Pourquoi avoir choisi, avec votre collectif, de vous intéresser au mouvement spirite ?

Mirabelle Rousseau : Cette vogue des tables tournantes venue des Etats-Unis dans les années 1850, arrivée via l’Angleterre avant de se répandre dans toute l’Europe, témoigne d’un irrépressible besoin de se croire capable de tenir en échec toute forme de démystification. Notre intérêt a également été éveillé par le magnifique potentiel artistique que cette expérience des tables parlantes était en mesure de générer. Ces soirées se déroulaient dans la continuité des salons littéraires ; la forme des textes est d’emblée théâtrale puisqu’il s’agit de dialogues menés sous formes d’interrogatoires par un système de questions réponses entre les vivants et les morts. Ces textes hors normes nés d’une écriture collective, portés par une inspiration à la fois mystique et révolutionnaire, offrent une expérience unique.

En termes de mise en scène, quelles ont été vos aspirations ?

M.-R : A travers le protocole de ce qui ressemble à un jeu de société, la dictée spirite nous invite au cœur d’un phénomène qu’on voit s’incarner tour à tour dans la table, les objets, les personnes. Notre proposition, en forme d’aller-retour entre ces mondes imaginaires puissants et l’effort rationnel scientifique pour tenter de les expliquer, est attachée à rendre manifeste, sensible, la poétique particulière qui se dégage de ces chimères. Les esprits frappeurs passent à table et se font entendre par des moyens de théâtre, sans redouter le kitsch ni la supercherie, suivant l’ordre chronologique de leurs apparitions historiques dans différentes expériences spirites et médiumniques. Composé de sept épisodes, le spectacle nous transporte de la maison des Fox aux Etats-Unis en 1848 où sont entendus les premiers coups frappés jusqu’aux expériences surréalistes à Paris en passant, notamment, par ce qui fut le point de départ de notre travail : les procès verbaux des séances de tables tournantes menées par Victor Hugo et ses proches en exil à Jersey.

“Composé de sept épisodes, le spectacle nous transporte de la maison des Fox aux Etats-Unis en 1848 où sont entendus les premiers coups frappés jusqu’aux expériences surréalistes à Paris…”

Quelle est la direction de jeu donnée aux cinq acteurs ?

M.-R : Ce spectacle a requis un gros travail d’adaptation et de montage auxquels suivant le principe de notre collectif les acteurs sont très largement associés. Sur cette proposition qui fait intervenir Laurent Charpentier, Perle Palombe, Claude Perron, Richard Samnut, Gonzague Van Bervesseles, il nous a semblé pertinent d’être très économes en allant chercher les règles du jeu du côté de la reconstitution protocolaire pour serrer au plus proche les textes que nous avions adaptés dans le cadre de l’espace gothique, tendu de velours noir et propice aux apparitions, voulu par James Brandily. Nous cherchons également à jouer avec le spectateur, tantôt dupé, tantôt éclairé, témoin de tous ces phénomènes. A cet effet, nous nous sommes adjoint les services du magicien Benoît Dattez. Nous voulons laisser au public le plaisir dernier : celui du ludisme, celui d’un théâtre de surprises.

Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens

A propos de l'événement

Les tables tournantes mes par Mirabelle Rousseau
du Vendredi 11 janvier 2019 au Dimanche 20 janvier 2019
Théâtre Antoine Vitez
1, rue Simon Dereure, 94 200 Ivry-sur-Seine

à 20h et le dimanche 20 janvier à 16h00. Tél : 01 46 70 21 55


Et au Théâtre municipal Berthelot du 13 au 16 février, le 13/02 à 19h, les 15 et 16 à 20h.Le jeudi 14 à 14h30 et à 20h.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre