La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien / Jean-Michel Van den Eeyden

Le Grand Feu De Jacques Brel et Mochélan, mis en scène par Jean-Michel Van den Eeyden

Le Grand Feu De Jacques Brel et Mochélan, mis en scène par Jean-Michel Van den Eeyden - Critique sortie Avignon / 2019 Avignon Avignon Off. Théâtre des Doms
Le metteur en scène Jean-Michel Van den Eeyden Crédit : Leslie Artamonow

Théâtre des Doms /De Jacques Brel et Mochélan / conception et mes Jean-Michel Van den Eeyden

Entretien
Jean-Michel Van den Eeyden

Publié le 23 juin 2019 - N° 278

Jean-Michel Van den Eeyden, directeur de L’Ancre – Théâtre royal, met en scène une plongée contemporaine dans l’œuvre du grand Jacques, menée par le rappeur Mochélan et le DJ Rémon Jr.

Pourquoi et comment avez-vous choisi Mochélan pour interpréter ce spectacle ?

Jean-Michel Van den Eeyden : C’est lors d’un concours musical que j’ai découvert Mochélan. J’ai été immédiatement séduit par sa personnalité, sa force d’écriture et sa nécessité de prendre la plume pour s’exprimer. Nous avons alors travaillé à la création de Nés Poumon Noir (créé à la Manufacture en 2013), spectacle entre théâtre et rap, avec le musicien et beatmaker Rémon Jr. Sans chercher à imiter Brel, Mochélan  partage avec lui son engagement sur scène et une force d’interprétation. Avec Le Grand Feu, nous voulions poursuivre cette collaboration, à partir de l’œuvre de Brel, un artiste majeur dans nos parcours respectifs. De plus, quand Mochélan m’a parlé de son jeune fils qui réclamait d’écouter Brel en voiture, cela a confirmé cette envie ! J’ai trouvé inspirant que ses mots puissent toucher un enfant d’aujourd’hui, quarante ans après sa disparition. Pour moi, son écriture est universelle car il parle de la condition humaine et de l’âme via des thématiques qui touchent chaque individu : l’amour, la passion, la liberté, la solitude, l’amitié, la mort… Toutes ces relations que l’humain entretient avec les autres, le monde et la vie.

« Mochélan partage avec Brel son engagement sur scène et une force d’interprétation. »

Quelle est la forme du spectacle ?

J.-M. V. E. : C’est du théâtre musical, pas un concert. Il y a un véritable récit qui se construit entre théâtre et musique. Presque toutes mes mises en scène ont une partition musicale ou une création sonore, j’ai besoin de musique pour vivre. La capacité de la musique à amener un univers et à faire voyager l’imaginaire me fascine. Pour cette mise en scène, je suis parti des indispensables questions d’amour, de passion, d’amitié qui ont rythmé la vie de Brel. Je souhaite aussi que le spectacle comprenne des chansons moins connues et il y a certains textes auxquels je ne veux absolument pas toucher. Ensuite, j’ai élaboré le squelette du Grand Feu avec l’envie de raconter un récit plus global qui fasse vivre l’interprète à travers un parcours. Toute la complexité du travail était de ne pas produire un concert, mais de réussir à raconter des moments de vie. Simon n’est d’ailleurs pas seul sur le plateau, ils sont deux, et j’ose même espérer qu’ils parviennent par moments à invoquer Brel pour être trois sur scène.

 

Propos recueillis par Catherine Robert

A propos de l'événement

Le Grand Feu De Jacques Brel et Mochélan, mis en scène par Jean-Michel Van den Eeyden
du Vendredi 5 juillet 2019 au Samedi 27 juillet 2019
Avignon Off. Théâtre des Doms
1bis, rue des Escaliers Sainte-Anne

(relâches les 10, 16 et 23), à 22h. Tél. : 04 90 14 07 99.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes