La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Théâtre - Critique

L’Arbre en poche

L’Arbre en poche - Critique sortie Théâtre Paris Le CENTQUATRE-PARIS
©Jean Michel Coubart

Le Centquatre / Textes et conception Claire Diterzi / musique Claire Diterzi, Francesco Filidei / mes Claire Diterzi, Fred Hocké

Publié le 24 janvier 2018 - N° 262

Une chanteuse-guitariste, un contre-ténor, un comédien, six percussionnistes créent une partition où s’articulent théâtre et musique. Une ode à la liberté signée par une sorcière atypique et hérétique, Claire Diterzi.    

Parfait anagramme du Baron perché d’Italo Calvino qui l’inspire, L’Arbre en poche de Claire Diterzi réinvente la fable, tout en préservant de belle façon l’intelligence, la sensibilité et la fantaisie qui la caractérisent. Le chêne vert du domaine familial se métamorphose ici en un moabi de la vaste forêt congolaise. Et le jeune aristocrate en enfant d’un père congolais et d’une mère tourangelle, « ange noir » libre et déterminé, chanteur engagé contre les maux dévastateurs que l’homme inflige à la nature. Le contre-ténor congolais Serge Kakudji lui offre sa voix virtuose et une interprétation sobre et profonde, à la colère retenue comme pour signifier malgré tout la possibilité de l’espoir. « Celui qui plie mille cocottes verra son vœu exaucé », suggère un proverbe congolais qui le stimule, rappelant au passage Le Pli de Deleuze. Sa belle voix virtuose caracole, s’élève, fait écho à son désir de liberté et d’indépendance, à son besoin de connaître « tous les arbres de toutes les connaissances ». Son frère jumeau, né comme lui « par voie basse non instrumentale », se laisse au contraire porter par le cours des choses, bien calé dans un petit trône roulant qui lui évite le risque du libre-arbitre, guidé par une forme d’indécision et de docilité qui le mènent tout droit vers le conformisme et le consumérisme. Goldorak plutôt que Robin des Bois. La parole plutôt que le chant. Les collections plutôt que la rébellion. Mais sans méchanceté aucune, avec toujours une même tendresse pour son frère si audacieux. Ce dernier va connaître l’amour en sauvant une sorcière des flammes, interprétée par Claire Diterzi. Toute fumante sur son bûcher, guitare à la main, son interprétation de la chanson Embrase-moi sur la bûche est l’un des moments forts du spectacle, où sa voix et sa fantaisie font merveille.

La rébellion plutôt que les collections

L’humour résonne au cœur de la catastrophe, comme par exemple lorsque le jumeau perché chante avec une solennité opératique : « Mais c’est dégueulasse ». Six percussionnistes structurent la fable, et interprètent avec appeaux, verres, bouteilles, bâtons et autres objets la musique de la compositrice et des extraits de L’Opera Forse de Francesco Filidei. Avec des moyens modestes, Claire Diterzi crée une partition équilibrée où les mots, les corps et les notes résonnent de concert, et s’accordent avec soin. Une partition tout en clair-obscur, atypique, comme une mise en abyme d’un parcours artistique qui l’est tout autant. Chanteuse, compositrice, interprète farouchement perfectionniste, elle fabrique avec son équipe un objet scénique hors normes, né de son inventivité et de sa combativité, car quoiqu’on en dise, il n’est pas facile de sortir des clous, d’échapper à la catégorisation. Cette sorcière si éprise de liberté ne puise pas son pouvoir de philtres magiques mais des plis de son âme, de ses racines, de sa capacité à aimer, de ses rages et de ses manques. Elle envoie sa voix en l’air. Et elle ne finira pas rôtie. Le public applaudit l’hérésie, qui convoque avec talent l’intelligence et la poésie.

Agnès Santi

A propos de l'événement

L’Arbre en poche
du Samedi 27 janvier 2018 au Samedi 3 février 2018
Le CENTQUATRE-PARIS
5 rue Curial, 75019 Paris.

Dans le cadre du Festival Les Singuliers #2. Spectacle vu au Théâtre de Chatillon le 20 janvier 2018.  Tournée en cours. Durée : 1h35. Livre-disque disponible le 26 janvier 2018.


x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur le Théâtre

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur le Théâtre