La Terrasse

"La culture est une résistance à la distraction" Pasolini

Avignon - Entretien Pauline Sales

La rencontre involontaire avec l’art

La rencontre involontaire avec l’art - Critique sortie Avignon / 2012

Publié le 10 juillet 2012 - N° 200

Pauline Sales crée En travaux, une spectacle sur les métiers du bâtiment, et leurs travailleurs aux corps violemment exposés. Quels êtres fabrique-t-on pour quels bâtiments ? Et vice-versa ?

 

 

« Une autre manière d’envisager les individus et pourquoi pas, la société. »

 
Comment s’est imposée l’idée d’écrire En travaux ?
Pauline Sales : En travaux est né du désir de confronter sur scène deux manières de vivre bien différentes, et de les observer au contact l’une de l’autre. Il s’agit de voir si la manière dont on vit dans le monde conditionne forcément la façon dont on pense le monde. La pièce est la rencontre d’un Français, André, chef de chantier dans le bâtiment, et d’une jeune Biélorusse, Svetlana, engagée comme intérimaire. André conçoit sa vie comme un immeuble ; chaque année il y dépose une nouvelle pierre, mariage, enfant, promotion professionnelle, augmentation de salaire. Pour Svetlana, la vie est une traversée, un voyage accidenté, une fuite, un passage ; elle n’est pas pensée pour laisser une trace ou un héritage. Sans doute, le fait qu’ils viennent de deux réalités si différentes, la France et la Biélorussie, que l’un vive dans son pays et que l’autre soit émigrée, n’est pas innocent dans ces conceptions opposées. Cette rencontre va, et c’est tout l’intérêt, ébranler les deux personnages, les fissurer dans leurs certitudes.
 
Quelle est la spécificité d’En travaux relativement à vos autres pièces ?
P. S. : On espère toujours écrire une nouvelle pièce, on écrit toujours un peu la même, simplement prise sous un autre angle. Avec Vincent Garanger, nous dirigeons le Centre Dramatique Régional de Basse-Normandie, à Vire, où nous vivons depuis trois ans. Avec l’équipe, nous essayons de rentrer en contact avec les habitants pour que la plupart aient la possibilité de rencontrer le théâtre. Ainsi, En travaux est une pièce adressée à tous ceux qui n’apprécient pas le théâtre, ou l’art en général, dans un premier temps ; ils estiment que c’est quelque chose de lointain, de prétentieux, donnant une vision volontairement pessimiste du monde, quelque chose qui ne les concerne pas et ne les aide en rien. Ils ont leur représentant sur scène, André. Svetlana est peut-être une métaphore du théâtre, cette rencontre avec un objet artistique qui, quand elle est réussie, vous déplace et vous fait découvrir des pans de votre être que vous ne connaissiez pas, une autre manière d’envisager les individus et pourquoi pas, la société.
 
Propos recueillis par Véronique Hotte


 
Avignon Off. La Manufacture, 2, rue des Écoles. Du 7 au 27 juillet, à 18h30 ; relâche le 17. Tél : 04 90 85 12 71.
 
En travaux / Théâtre de la Manufacture / texte et mes Pauline Sales

A propos de l'événement



x

Suivez-nous pour ne rien manquer sur Avignon

Inscrivez-vous à la newsletter

x
La newsletter de la  Terrasse

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez notre sélection d'articles sur Avignon en Scènes